ITU_.jpg

Vladimir Turbaevskiy, ici en bleu, sous le maillot de l'Ukraine sera le grand favori.

Photo : ITU

Alors que les meilleurs mondiaux se préparent activement pour la prochaine manche de WCS, les athlètes à la recherche de points se donnent rendez-vous ce dimanche pour disputer la coupe du monde de Tiszaujvaros en Hongrie.

Pas de Brownlee, pas de Frodeno, pas de Gomez mais un plateau de qualité avec de jeunes athlètes en devenir représentés par le Russe Vladimir Turbaevskiy. La dernière pépite de Russie a signé une éclatante 5e place lors de la WCS d'Hambourg et sera le grand favori de l'épreuve. Il pourra aussi compter sur ses compatriotes Yulian Malyshev et Ivan Vasiliev pour l'aider dans sa quête de victoire. Pour les contrer, attention à l'espagnol Mario Mola qui pourrait profiter de l'absence des tous meilleurs nageurs pour se glisser dans le bon peloton et montrer ses qualités de coureur à pied. Les deux français présents en Hongrie auront bien sûr leurs cartes à jouer, en particulier Brice Daubord qui a été très à l'aise du coté de Holten au mois de juillet puisqu'il a terminé à quelques secondes du podium. Yohann Vincent est lui à la recherche d'un résultat significatif pour véritablement lancer sa saison.

Chez les femmes pas de Française au départ. Les regards se porteront sur les pays de l'est pour trouver les favorites avec la Russe Irina Abysova, l'Ukrainienne Yuliya Sapunova et la tchèque Radcka Vodickova. La bonne surprise pourrait venir d'Angleterre avec Jodie Swallow. La récente vainqueur du triathlon LD de l'Alpe d'Huez pourrait se hisser sur le podium si elle a récupéré de ses efforts Iserois.