2010 TRIATHLON EUROPEAN CHAMPIONSHIP

Photo : Thierry Deketelaere

La France a souvent brillé lors des championnats d’Europe de Triathlon. Ce fut encore le cas les 3 et 4 juillet derniers à Athlone en Irlande où la délégation tricolore a réalisé une belle moisson de médailles (1 en argent et 2 en bronze). Dans les catégories Élite, la palme est revenue au Britannique Alistair Brownlee et à la Suissesse Nicola Spirig. 

Femmes

Quelle était la qualité du plateau ? Qui avait la préférence des bookmakers ?

Cinq absences de marque étaient à déplorer : la Suissesse Daniela Ryf (5e de l’Euro 2009, 1re de la WCS de Séoul en 2010), les Britanniques Helen Jenkins (championne du monde 2008, 3e de la finale WCS à Gold Coast en 2009, 3e à Madrid en 2010) et Liz Blatchford (8e à Madrid en 2010), la Portugaise Vanessa Fernandes (3e de l’Euro 2009, 10e à Madrid en 2010) et la Française Jessica Harrison (7e à Sydney et 8e à Séoul en 2010). Avant le coup, deux candidatures semblaient se détacher pour la victoire. D’un côté la tenante du titre (manque un mot ?) Suissesse Nicola Spirig qui venait de décrocher la palme à Madrid. De l’autre, la Suédoise Lisa Norden qui compte à son palmarès trois podiums en WCS dont une 2e place lors de la finale à Gold Coast.

Vous retrouverez la suite de l'analyse de cette course dans le prochain numéro de Triathlete qui sera présent dès lundi dans votre kiosque préféré. Une mini interview de Carole Péon vous sera proposé également.

Hommes

Quelle était la qualité du plateau ? Qui avait la préférence des bookmakers ?

Comment l’an passé, l’Allemagne n’avait pas retenu ses meilleurs éléments, laissés au repos pour d’autres échéances. Si l’absence de Daniel Unger en méforme n’était pas préjudiciable, celle du champion olympique Jan Frodeno, excellent depuis le début de saison (1er à Séoul, 6e à Madrid) l’était. Les autres ténors qui brillaient par leur absence étaient le Britannique Tim Don (vainqueur de la très argentée coupe du monde d’Hy-Vee), l’Espagnol Ivan Rana (deux fois titré sur un Euro), le Russe Ivan Vasiliev (5e en 2009) et le Français Frédéric Belaubre (trois fois titré sur un Euro). La présence de tous ces cadors n’aurait rien changé à la donne. Deux concurrents faisaient avant le coup figure de grands favoris : le champion du monde britannique Alistair Brownlee et le champion d’Europe espagnol Javier Gomez.

Vous retrouverez la suite de l'analyse de cette course dans le prochain numéro de Triathlete qui sera présent dès lundi dans votre kiosque préféré. Une mini interview de David Hauss vous sera proposé également.