teasing_Corsaire.jpg

Photo : Christophe Guiard

Près de 300 triathlètes s’étaient donné rendez-vous le samedi 19 juin à Ciboure pour participer à la première édition du triathlon des Corsaires. Malgré la pluie battante qui a sévi pendant une partie du vélo et de la course pédestre, l’épreuve a connu un franc succès grâce à la qualité des parcours proposés et à l’horaire original (course en semi-nocturne). Sur le plan sportif, cette première a vu la victoire du Rochelais Nicolas Pizzol et de la Castelroussine Laetitia Moreau. Retour sur une journée de course en pays basque !

Il est 18h55 un samedi 19 juin à Ciboure (Pyrénées-Atlantiques). Dans le parc à vélo installé face à l’océan, le long de la plage des dériveurs, les 300 athlètes inscrits sur les formats Courte Distance et Relais se rapprochent de l’estrade pour écouter les consignes de course distillées par Loïc Métais, l’organisateur du triathlon des Corsaires. Organisateur mais également triathlète. Cet ancien nageur qui a en effet couru sous les couleurs de Poissy ne pouvait résister au plaisir de participer à l’épreuve par équipe avec ses camarades d’Urkirolak Triathlon (le club organisateur basé à St-Jean-de-Luz). 19h30 ‘water start’ comme disent nos amis anglophones : les fauves sont lâchés, sous un ciel gris menaçant. Très vite, les spectateurs placés le long de la digue abritant le marégraphe de Socoa s’aperçoivent qu’un nageur se détachait. Il s’agit de Jean-Christophe Holzerny, licencié à Tarbes. Le reste de la course est à l’image d’un peloton du Tour de France roulant à pleine vitesse : longuement étiré.

Vous retrouverez la suite de ce sujet dans le prochain numéro de Triathlete qui sera présent vendredi dans votre kiosque préféré.