teasing_hydratation_.jpg

Photo : Christophe Guiard

Par Jean-Baptiste Wiroth (www.wts.fr). Avec l’arrivée de l’été, le facteur « hydratation » prend une importance cruciale à la fois en termes de récupération post-entraînement que de performance durant les compétitions. En course, du fait de l’enchaînement des 3 disciplines, les triathlètes sont confrontés à une problématique particulière en matière d’hydratation. Voici un certain nombre de recommandations.

Le rôle de l’eau

L’eau est le constituant de base de l’organisme. Sans eau, pas de vie cellulaire envisageable… L’eau permet le bon déroulement de très nombreux processus physiologiques. Chez les triathlètes, elle joue plusieurs rôles cruciaux comme ceux de favoriser la synthèse du glycogène ou de limiter la thermogenèse lors d’un effort intensif. En effet, l’évaporation de la sueur contribue au refroidissement de la peau et du sang.

Boisson énergétique et performance

De très nombreuses études scientifiques ont maintenant montré l’effet ergogène (qui est susceptible d’améliorer le travail musculaire) d’une boisson énergétique consommée régulièrement au cours de l’effort, comparativement à de l’eau plate. Au-delà d’une heure d’effort soutenu, il est donc démontré que les performances sont meilleures avec une boisson énergétique.

Vous retrouverez la suite de ce sujet ainsi qu'une présentation des principaux produits du marché de l'hydratation dans le prochain numéro de Triathlete qui sera présent dès samedi dans votre kiosque préféré.