IRONMAN HAWAII 2008

Photo : Thierry Deketelaere

Il vient d’inscrire pour la deuxième fois son nom au palmarès de l’Ironman de Lanzarote. Il rêve de triompher à Hawaii où il est déjà passé tout près du sacre. Eneko Llanos est sans aucun l’un des meilleurs spécialistes actuels de l’Ironman. Dans un entretien à Triathlete, l’Espagnol revient sur les meilleurs moments de sa carrière et livre ses espoirs pour le futur.

Triathlete. Tu viens de gagner l’Ironman de Lanzarote. As-tu souffert pour triompher ? Étais-tu au meilleur de ta forme ?

Eneko Llanos. Oui, j’ai souffert. J’ai dû me battre jusqu’au bout. Le pire moment a été le vélo durant lequel je n’ai pas eu de bonnes sensations. Cela allait un peu mieux à pied, surtout quand j’ai constaté que j’étais sur le chemin de la victoire. Cette victoire et celle de 2007 sont toutes les deux très particulières et émouvantes car Lanzarote est un lieu très spécial pour moi.

Quel sport pratiquais-tu avant le triathlon ? Quel était ton niveau ?

J’ai pratiqué différents sports depuis que je suis petit. J’ai commencé par la natation. À 13 ans, j’ai délaissé les bassins et poursuivi avec la pelote basque. J’ai remporté quelques championnats régionaux et disputé des tournois importants au Pays Basque. J’ai ensuite bifurqué vers le triathlon. J’ai aussi fait un peu de judo, de l’escalade sportive, de la montagne avec mes parents, du skate et du VTT… 

Vous retrouverez la suite de ce sujet dans le prochain numéro de Triathlete qui sera présent dès samedi dans votre kiosque préféré.