Brownlee_previewWCSMadrid.jpg

Photo Delly Carr/ITU : Alistair Brownlee effectuera sa rentrée à Madrid.

La troisème Manche de la série Championnat du monde aura lieu ce week-end à Madrid. Les femmes s'élanceront demain (13H15) et les hommes dimanche (13H)

L'anglais n'aura pas le droit à l'erreur pour sa course de rentrée si il veut conserver son titre de champion du monde. Sa blessure à la jambe (fracture de fatigue au fémur) l'ayant obligé à faire l'impasse sur les deux premières étapes, il est obligé de marquer des points ce dimanche. Il pourra compter sur son frère Jonathan qui a gagné le Grand Prix de Dunkerque il y a 15 jours. Javier Gomez aura lui aussi à coeur de marquer des points pour remonter un peu au classement mondial puisqu'il est actuellement 24°. L'Ibérique évoluera devant son public ce qui devrait lui amener le surplus de motivation qui fait la différence lors des grands rendez-vous. Les statistiques doivent aussi le rassurer car il a toujours été présent sur le podium de cette course. Les autres grands favoris laissent planer beaucoup moins d'incertitude sur leurs états de formes respectifs. Frodeno et Atkinson devraient poursuivre sur leur lancée de Séoul et s'avérer une fois de plus très redoutable. Même constat pour les Russes qui seront bien représenté avec Brukhankov et Polyansky respectivement dossards 1 et 2. Le grand absent sera Bevan Docherty qui préfère se réserver pour la coupe du monde de Des Moines. De leur coté les français partiront à trois, David Hauss et Tony Moulai voudront absolument confirmer que les performances australiennes n'étaient pas usurpées alors que Frédéric Belaubre doit absolument lancer sa saison internationale. Le beauvaisien est en forme, il l'a montré sur le Grand Prix.

Du coté des femmes il faudra toujours compter sur la Chilienne de poche Barbara Riveros et sur la suissesse Daniela Ryf dont la vitesse au sprint avait fait des ravages à Séoul. Les absences conjuguées d'Emma Moffat et d'Andréa Hewitt devraient permettre à la Japonaise Mariko Adachi de renter dans le top 3 alors que Magali Di Marco peut créer la surprise pour sa rentrée. Jessica Harrisson actuellement 6° mondial est plus que jamais en course pour la médaille. Elle reste sur deux premières manches de très bonne qualité. Il faudra aussi suivre avec une attention toute particulière la performance d'Emmie Charayron dont c'est la première apparition à ce niveau de compétion. Elle a déja prouvé qu'elle pouvait rivaliser avec les meilleures élites mais c'était sur le format sprint. Carole Péon est en progrès comme en atteste sa brillante course de Dunkerque, elle devra confirmer.

En plus de la lutte pour le titre de champion du monde cette course madrilène marquera le début de la période olympique. A partir de maintenant les athlètes marquent des points non seulement pour eux mais aussi pour leurs pays dans le but de s'attribuer le maximum de dossards pour les Jeux Olympiques de Londres en 2012.