Obernai-vainqueur-hommes.jpg

Photos : Christophe Guiard

On attendait Mike Aigroz, on a eu Damien-Favre Félix. Favori du triathlon d'Obernai disputé cet après-midi, le Suisse a failli, laissant la vedette au Vésulien, qui rééditait son succès de 2008. Du côté féminin en revanche, la logique a été respectée avec le succès de l'Allemande Renate Forstner.

Alors que la pluie avait perturbé l'épreuve le matin, la météo s'est avérée plus clémente (ciel menaçant mais pas de pluie) pour les concurrents du Courte Distance.

Comme le veut la tradition, les femmes ont plongé les premières dans le lac de Benfeld, suivies 25' plus tard par les hommes.

Un peu moins de vingt minutes après (19'27), l'Allemande Renate Forstner (Wingersheim) sortait la première de l'eau avec douze secondes d'avance sur la Suissesse Pauline Pürro et une minute sur la Strasbourgeoise Céline Feder. Très vite, la Suissesse quittait les avant-postes de la course. La course se limitait alors à un duel entre Renate Forstner et Céline Feder. Après être revenue sur l'Allemande, l'Alsacienne coinçait dans la fin de la montée du ballon d'Alsace. Elle se requinquait toutefois dans la descente, doublait sa rivale et rejoignait le parc à vélos en solitaire avec une avance d'une trentaine de secondes. Pas suffisant pour empêcher le retour de l'Allemande dès le 3e km. Malgré son courage, Celine Feder laissait sa rivale s'envoler vers la victoire.

Obernai-vainqueur-filles.jpg

Grâce à une belle course à pied, Mickaela Schneck (Wingersheim) prenait la 3e place.

Obernai_depart-natation.jpg

Du côté masculin, la natation était dominée par un duo composé du Messin Jordan Rouyer et de son ancien coéquipier de nationalité belge Ludovic Dernier. Plus rapide à la transition, le Lorrain quittait l'aire de transition dix secondes avant le Wallon.

Obernai-DERNIER.jpg

Il fallait attendre une minute pour voir le départ de deux autres cyclistes le Messin Cédric Oesterlé et le Suisse Mike Aigroz. Autre favori de la course, Damien Favre-Félix (Vesoul) concédait de son côté 4'20. Mais comme à l'accoutumée, le Vésulien ne se laissait pas démonter par un tel retard et entamait plein de hargne sa courte-poursuite. À quelques hectomètres du sommet du Mont Sainte Odile, principale difficulté du parcours, il effectuait la jonction avec Ludovic Dernier. Il ne restait plus devant que le seul Jordan Rouyer, mais à portée de fusil.

Obernai_Rouyer.jpg

Grâce à une descente entamée à tombeau ouvert, Dff reprenait et lâchait Jordan Rouyer, incapable de prendre sa roue. C'est finalement avec une avance d'une minute que le Vésulien rejoignait le parc à vélos. Son poursuivant était désormais Ludovic Dernier qui avait pris quelques secondes à Jordan Rouyer en fin de parcours. Sont ensuite arrivés respectivement à 3'01 et 4'10 le Messin Cédric Oesterlé et le Suisse Mike Aigroz ("sans jambes aujourd'hui", dira l'Helvète à l'arrivée).

Le premier des deux tours pédestres voyait un rapproché du Belge Dernier qui n'était plus qu'à 33'' du leader. Mais le Vésulien en avait gardé sous le pied et il reprenait le large dans la seconde ascension du Mont National. Après un succès en 2008, Damien Favre Félix inscrivait pour la 2e fois son nom au palmarès de la course alsacienne. Malgré une fin de course tonitruante, le Messin Cédric Oesterlé échouait pour vingt petites secondes pour la 2e place, conservée par le Belge Dernier. Le courageux Jordan Rouyer échouait donc au pied du podium, juste devant Mike Aigroz.

Obernai-Aigroz.jpg

Classements

Hommes

  • 1 Damien Favre-Félix (Vesoul) 2h14'52
  • 2 Ludovic Dernier (Tri GT) 2h15'30
  • 3 Cédric Oesterlé (Metz) 2h15'51
  • 4 Jordan Rouyer (Metz) 2h17'40
  • 5 Mike Aigroz (Genève) 2h18'25
  • 6 Stéphane Cloteau (Fast Guebwiller) 2h20'51
  • 7 Yannick Bordeaux (Fast Guebwiller) 2h21'13
  • 8 François Moraux (Vesoul) 2h22'01
  • 9 Xavier Tupet (Strasbourg) 2h22'05
  • 10 Jean-Marc Schoen (Strasbourg) 2h22'11

Obernai-velo.jpg

Femmes

  • 1 Renate Forstner (Wingersheim) 2h38'49
  • 2 Céline Feder (Strasbourg) 2h39'07
  • 3 Mickaëla Schneck (Wingersheim) 2h40'52
  • 4 Simone Schwartz (Wingersheim) 2h44'32
  • 5 Hélène Froehlich (Strasbourg) 2h45'36
  • 6 Lisbeth Kristensen (Danemark) 2h46'39
  • 7 Marie-Clémence Prat (Val de Gray) 2h51'02
  • 8 Pauline Purro (Suisse) 2h54'24
  • 9 Heike Uekermann (Allemagne) 3h02'42
  • 10 Sabine Appel (Allemagne) 3h08'08