Gomez.jpg

Credit photos : ITU

Javier Gomez a déja brûlé un joker. L'Espagnol devra marquer des points demain à Séoul pour ne pas se faire décrocher au classement général de la WCS.

Bevan Docherty aimerait doubler la mise dès ce week-end en Corée mais le retour de Javier Gomez devrait changer la donne. L’Ibére a eu le feu vert médical, son problème de hanche semble déjà oublié. Il abordera la course en se méfiant de la jeune garde, Alexander Brukhankov et Dmitry Polyansky qui semblent en grande forme tout comme David Hauss qui a accroché son premier podium aux Antipodes.

Le Réunionnais est en pleine progression et le dossard numéro trois devrait lui donner des ailes. Régulier dans les 10 premiers depuis l’année dernière, Laurent Vidal est une nouvelle fois en mesure de s’illustrer. Avec un peu plus d’énergie dans les derniers hectomètres, il pourrait jouer des coudes pour le podium. Frédéric Belaubre reste sur une victoire acquise au triathlon d’Andora grâce à une échappée vélo. Pourquoi ne pas retenter le coup en Asie ? Cet hiver, Yohann Vincent et Grégory Rouault ont affolé les chronomètres sur 10 kilomètres. Ils ont le niveau pédestre des meilleurs mais devront ne pas compromettre leurs chances en natation.

Les caméras seront aussi braquées sur les deux champions olympiques Simon Whitfield et Jan Frodeno. En retrait lors de la première manche, ils voudront montrer qu’ils peuvent être les patrons en 2010. Le vainqueur de la coupe du monde de Moolooba Brad Kahlefeldt devrait de son côté trouver un parcours plus à sa convenance du coté de Séoul.

Snowsill.jpg

Emma Snowsill

Chez les femmes, on devrait assister à la même configuration de course qu’a Sydney. Les retours d’Emma Snowsill et Hollie Avil devraient cependant gêner la Chilienne Barbara Riveros, surprenante vainqueur de la première manche. Jessica Harrison tentera une nouvelle fois de s’immiscer dans le top 8. Elle pourra compter sur le soutien de Carole Péon qui aura l’ambition de se racheter de sa contre performance à la coupe du monde de Monterrey.

Les courses sont à suivre en direct samedi sur triathlon.org

Départ femmes : 3 H (heure française)

Départ hommes : 6 H (heure française)

NB : les start-lists se trouvent en pièces jointes