sommaire_Sydney.JPG

Avec quatre Top 10 (trois chez les garçons, un chez les filles), les Français ont démarré en fanfare la série championnat du monde le 11 avril à Sydney. La palme de la meilleure performance revient à David Hauss, remarquable 3e. Les vainqueurs du jour sont le Néo-Zélandais Bevan Docherty et la Chilienne Barbara Riveros.

Avec quatre Top 10 (trois chez les garçons, un chez les filles), les Français ont démarré en fanfare la série championnat du monde le 11 avril à Sydney. La palme de la meilleure performance revient à David Hauss, remarquable 3e. Les vainqueurs du jour sont le Néo-Zélandais Bevan Docherty et la Chilienne Barbara Riveros.

Texte

HOMMES

Quelle était la qualité du plateau ?

On a connu meilleur plateau pour une WCS. Cinq membres du Top 10 du classement final de 2009 manquaient à l’appel. Et pas des moindres ! Brillaient en effet par leur absence les trois médaillés de l’an passé : le Britannique Alistair Brownlee (fracture de fatigue), l’Espagnol Javier Gomez (léger souci à la hanche) et l’Allemand Maik Petzold. Avaient fait également l’impasse sur cette étape l’Allemand Steffen Justus (5e) et l’Australien Courtney Atkinson (7e). Du coup, les favoris devenaient l’Allemand Jan Frodeno (4e au Ranking final 2009), le Français Laurent Vidal (6e), les Néo-Zélandais Kris Gemmell (8e) et Bevan Docherty (13e), les Russes Dmitry Polyansky (9e) et Alexander Brukhankov (11e), l’Australien Brad Kahlefeldt (12e) et le Canadien Simon Whitfield (17e).

Vous retrouverez la suite de ce papier dans le prochain numéro de Triathlete qui sera présent jeudi dans votre kiosque préféré.