PREVIEW IRONMAN HAWAII 2009

Photo : Thierry Deketelaere

Patrick Vernay a écrit une page du triathlon longue distance français le 28 mars dernier. Il est en effet le premier tricolore à avoir remporté huit titres sur le circuit Ironman. Cerise sur le gâteau, il a décroché sa 4e victoire consécutive sur l’Ironman d’Australie (Port Macquarie). Triathlete a recueilli les impressions du champion qui nous évoque aussi ses ambitions pour cette année.

Triathlete : Que penses-tu du plateau Elite qui t'entourait au départ ? Étais-tu confiant le jour J ?

Patrick Vernay : Cette année, la concurrence était à nouveau au rendez-vous même si le forfait de Pete Jacobs, l’adversaire de qui je me méfiais le plus (NDLR : 2e en 2009) pouvait me laisser entrevoir une course un peu moins disputée. Cela étant, la présence de Scott Neyedli, d’Olivier Marceau, de Paul Ambrose et surtout de Tim Berkel le local de l’épreuve qui avait affiché ses prétentions de gagner d’entrée, ne me permettait pas non plus de partir serein sur cette course que je connais pourtant parfaitement. Je dois aussi avouer que cette année j'étais loin d'être très confiant sur la ligne de départ. Une tendinite contractée trois semaines plus tôt au niveau de l'insertion du jambier postérieur (région interne de la cheville) ne m'avait permis de courir qu'une  heure et 15 minutes en quatre séances. Même si ce problème tendineux, qui tendait à se résorber, me permettrait peut-être de couvrir les 42 km, je savais pertinemment que ce serait plus que difficile de tenir musculairement. Néanmoins, je m'étais plus que bien préparé durant trois mois et j'espérais qu'avec les kilomètres avalés dans les trois disciplines, j'aurais tout de même de quoi m'illustrer tout au long de la course, et pourquoi ne pas gagner.

Vous retrouverez la suite de ce sujet dans le prochain numéro de Triathlete qui sera présent jeudi dans votre kiosque préféré.