teasing_homosex.jpg

Photo : Christophe Guiard

Le 4 janvier, Canal + a diffusé un film intitulé : sports et homosexualité : c’est quoi le problème ? Le journaliste Michel Royer a enquêté sur cette omerta qui règne depuis toujours dans le milieu du sport. Dans son documentaire, il tente de décrypter l’homophobie rencontrée par les sportifs. Il a essuyé beaucoup de refus avant de trouver des personnes acceptant de témoigner. Parmi elles, trois triathlètes : Carole Péon, Jessica Harrison et Carl Blasco. Triathlete a souhaité évoquer le sujet avec eux.

Voici quelques extraits du papier

Assumer librement son homosexualité reste marginal. Beaucoup la cachent par peur des moqueries ou pire d’une mise à l’écart. L’actualité récente montre que l’homosexualité est encore loin d’être acceptée par le milieu sportif.Les propos tendancieux du président de Montpellier, Louis Nicollin, qui a traité le footballeur Benoît Pedretti de « petite tarlouze » et le refus du club Créteil Bebel d'affronter le Paris Football Gay en sont des exemples flagrants. Des signes encourageants ont malgré tout été constatés ces derniers temps. Champion olympique de plongeon à Pékin, l’Australien Matthew Mitcham avait avoué qu’il avait un petit copain juste avant la compétition. Lui qui n’avait pas de sponsor avant son sacre chinois a réussi quelques mois après à signer un contrat avec une importante compagnie australienne de télécommunication (...)

Dans le milieu du triathlon également, trois sportifs de haut niveau n’ont pas hésité à faire leur coming out. Tous trois ont d’ailleurs apporté leur témoignage dans le documentaire de Michel Royer.

Le premier d’entre eux a été Carl Blasco. Le Varois a avoué son homosexualité peu avant les JO de Sydney, auxquels il a participé. Je me suis dit si tu n’en parles pas à tes proches, si tu ne dis pas ce que tu es réellement, tu ne pourras pas te qualifier. Pour être performant, il faut une clarté psychique et une reconnaissance sociale. » L’Azuréen commençait à se sentir différent par rapport aux autres. De plus, il s’était rendu compte que son entourage commençait sérieusement à se poser des questions sur sa sexualité. L’élément déclencheur de son coming out a été la rencontre avec une athlète de haut niveau, elle-même lesbienne. « Avec elle, j’ai pu sortir les mots que je ne trouvais pas à dire auparavant », explique le double sélectionné olympique. Ce poids libéré, il pouvait faire ses aveux aux autres (...)

Carole Péon et Jessica Harrison espèrent bien elles aussi participer à leurs deuxièmes Jeux Olympiques dans deux ans à Londres. Toutes deux sont également intervenues dans l’émission consacrée à l’homosexualité. Les deux meilleures françaises forment un couple depuis 4 ans. Elles n’ont pas hésité une seule seconde à venir témoigner à la télévision. « Nous avons seulement informé nos partenaires respectifs afin de savoir si on portait leur logo ou pas. Et cela ne les a pas dérangés », explique Carole Péon. Les deux jeunes filles ont beaucoup aimé l’émission dans laquelle elles ont tourné. « J’ai été ému par le témoignage du footballeur victime d’homophobie. C’est vraiment flippant de voir encore des comportements comme cela à notre époque », confirme Jessica.

Vous retrouverez la suite de cet article dans le prochain numéro de Triathlete qui sera présent dès demain dans votre kiosque préféré.