Teasing_raphael_.jpg

Photo : Christophe Guiard

Ancien champion du monde junior, Aurélien Raphaël a déçu depuis son arrivée dans la catégorie seniors en 2008. Désireux de créer un électrochoc, le Génovéfain a donné un nouvel élan à sa carrière cet hiver en rejoignant le pôle de Boulouris et en signant à Beauvais. Dans un entretien à Triathlete, il explique les raisons de ses difficultés passées et livre ses espoirs pour la suite de sa carrière.

Triathlete : À froid, comment analyses-tu ton année 2009 ?

Aurélien Raphaël : Je l’avoue, elle a été décevante. Je l’avais pourtant abordée en pleine confiance. J’estimais avoir fait ce qu’il fallait durant ma préparation hivernale. J’avais sensiblement augmenté le volume d’entraînement et je pensais que cela allait payer. Je me sentais plus compétitif à vélo et j’estimais avoir pas mal gagné en force. Le résultat de mes premières courses (deux 8e places lors de manches de coupe d’Europe) me laissait penser que je ne m’étais pas trompé.

Vous retrouverez la suite de cet entretien dans le prochain numéro de Triathlete qui sera présent jeudi dans votre kiosque préféré ou en version numérique dès maintenant sur le site relay.fr. Le calendrier des courses 2010 sera joint à ce numéro.