victoire_robin.jpg

Photos : Jacvan

Entre surprise et émotions, l’Half Ironman de Monaco a tenu toutes ses promesses ce week-end. La course a finalement été remportée par le Belge Axel Zeebroek et la Niçoise Christel Robin.

La surprise est venue de la course hommes. La conférence de presse avait annoncé la veille de l’épreuve les favoris : Michaël Weiss (2e l’an dernier), Paul Amey (2e en 2007), Olivier Marceau, le Monégasque Hervé Banti… La victoire devait logiquement se jouer entre ses hommes. Au final, un seul des athlètes présentés figure sur le podium !

Le Belge Axel Zeebroek est venu déjouer tous les pronostics en surclassant ses adversaires dès la natation et en s’imposant avec près de 4’30 d’avance sur le 2e, Michaël Weiss.

Le Wallon a effectivement pris l’avantage dès la natation et a amorcé la partie cycliste avec 50 secondes d’avance sur son plus proche adversaire, Olivier Marceau. Écart qu’il n’a pas cessé de faire progresser tout au long des 90 km, ne laissant que peu de chances à ses adversaires. Seul Michaël Weiss semblait être en mesure de le surclasser effectuant une remontée à vélo impressionnante, mais les 90 km du parcours ne lui ont tout de même pas permis de revenir sur Axel Zeebroeck qui a posé le vélo avec 2’10 d’avance. Tant à l’aise à pied qu’à vélo, la victoire ne pouvait lui échapper !

victoire_zeebroek.jpg

Il s’est imposé en 4h15’17 devant l’Autrichien Michaël Weiss qui a limité la casse grâce à une course à pied honorable (temps final, 4h19’38). La bataille pour la 3e place a été tout aussi belle et surprenante : l’Italien DeGasperi s’est accroché à la 3e place virtuelle acquise à l’issue du vélo surveillant ses arrières et notamment le Monégasque Banti qui avait à cœur de briller à domicile ou Romain Cadière qui réalisait la course idéale. Tellement occupé à surveiller ses adversaires identifiés qu’il n’a pas vu Tyler Butterfield, venu des Bermudes, au détour des 4 boucles qui composaient le parcours pédestre lui souffler la 3e place à quelques mètres seulement de l’arrivée (rmeilleur temps à pied en 1h12’40) ! Il monte sur la 3e marche du podium en 4h20’11.

Chez les féminines, c’est l’émotion qui a prévalu sur cette course. Christel Robin, archi-favorite de cette épreuve, ne voulait pas une fois de plus se laisser souffler la victoire. La Niçoise a donc opté pour un changement de stratégie lui permettant de conserver des forces sur la course à pied et parer au retour d’éventuelles concurrentes. Si Marion Lorblanchet effectuait ses premières armes sur 70.3, il n’en demeure pas moins qu’elle ne comptait pas jouer les figurantes : elle a tenu tête à Christel Robin pendant plus de 70 km avant de se faire passer par la Niçoise. Finalement, Christel Robin a posé le vélo en tête avec une avance de 2’ sur Marion Lorblanchet. Sans s’affoler, elle a continué sur la même dynamique. Une stratégie différente qui a fonctionné puisque Christel Robin a remporté la victoire en 4h47’21 sur un « Happy Birthday » repris par la foule (elle avait 22 ans hier). Marion Lorblanchet titubante et les yeux remplis de larmes de joie a résisté au fabuleux retour à pied de la Stéphanoise Jeanne Collonge pour prendre la 2e place en 4h52’00.

Hommes :

  • 1.Axel ZEEBROEK (BEL) 4h15’17
  • 2.Michaël WEISS (AUT) 4h19’38
  • 3.Tyler BUTTERFIELD (BER) 4h20’11

Femmes :

  • 1. Christel ROBIN (FRA) 4h47’21
  • 2. Marion LORBLANCHET (FRA) 4h52’00
  • 3. Jeanne COLLONGE (FRA) 4h52’28

Le classement des 100 premiers se trouve dans la rubrique prévue à cet effet.