G_DEPART.jpg

Avec 3 400 athlètes engagés dont 1 000 pour son nouveau XL, le triathlon de Gérardmer affiche complet pour son festival d'épreuves qui démarrera demain matin par le Long justement. Triathlete sera présent pour vous faire vivre l'évènement.

À Gérardmer ce week-end, c'est un véritable festival du triathlon qui s'annonce. Avec six épreuves réparties sur quatre parcours, ce sont toutes les pratiques du triple effort qui seront mises à l'honneur. Quelques nouveautés attendent les concurrents.

Ainsi, cette année, les organisateurs ont décidé d'opter pour un nouveau format de triathlon XL : celui du half Ironman (1,9 km de natation, 93 km de vélo et 21 km de course à pied). Rassurons de suite les spécialistes de la montagne : le parcours vélo sera encore très vallonné (montée de Poli, Col des Feignes et col de Grosse Pierre. Les concurrents pourront rouler en toute sécurité car, tout comme pour le Courte Distance, la préfecture a acté pour la fermeture des routes sur tout le circuit vélo.

Concernant les ravitaillements, les triathlètes boiront de l'eau du robinet. Pour la première fois, la ville de Gérardmer va conditionner l'eau de son propre réseau afin de la distribuer aux athlètes. Sur le plan innovation, ajoutons que les athlètes pros seront munis d'un GPS qui permettra de les suivre en direct sur Internet ou sur l'écran géant situé sur la ligne d'arrivée. Mais qui seront ces athlètes pros justement ?

Tout d'abord, le tenant du titre Joe Gambles. Le Britannique aura fort à faire pour conserver son sceptre car la concurrence s'annonce redoutable. A commencer par l'Écossais Fraser Cartmell (double vainqueur de 70.3 et deux Top 10 aux Mondiaux de ce même circuit). Le Canadien Luke Dragstra a lui déjà couru à Gérardmer (5e en 2005). Ses principaux titres de gloire sont une 5e place à l'Ironman de Malaisie et une victoire au challenge Wanaka en 2007. Et si la palme revenait à un Kangourou ? L'Australien Pete Jacobs présente en effet sans aucun doute le plus beau palmarès des engagés : 2e Ironman d'Australie, 2e à Roth en 2008, triple vainqueur de l'Half Ironman de Busselton... À noter qu'il sort régulièrement premier de l'eau. Le Suisse Mike Aigroz, bien connu en France, a lui aussi des argument à faire valoir. Tout le monde se souvient de son superbe numéro à vélo à Nice en 2008. Au final, il avait pris la 6e place.

Quelques Français peuvent très bien devancer tout ce joli monde. L'épreuve est importante pour eux car elle est sélective pour le Mondial LD qui aura lieu à Perth. La meilleure chance reposera sur le champion de France Sylvain Sudrie, également excellent 8e du 70.3 d'Oceanside. Si ses problèmes physiques l'épargnent, Stephan Bignet, triple champion de France notamment ici-même à Gérardmer, peut lui aussi jouer une place sur le podium, de même que le Poitevin Simon Billeau (remarquable 3e à Nice), les inusables Vitrollais François Chabaud et Hervé Faure (très bon 2e à Embrun le 15 août) et l'Aixois Sébastien Berlier (ancien médaillé de bronze au championnat du monde). Les habitués des lieux Charly Loisel et Gilles Reboul seront eux aussi de la partie. À noter les débuts du Beauvaisien Samuel Pierreclaud (5e des France CD) sur ce type de distance. Le Mulhousien Toumy Degham qui devait connaître un baptême du feu sur ce format a finalement déclaré forfait car malade.

Chez les femmes également le plateau sera relevé. Pour beaucoup, la favorite sera la tchèque Lucie Zelenkova (vainqueur de l'Ironman d'Afrique du Sud). Delphine Pelletier (vice-championne d'Europe ici-même l'an passé) n'est pas de cet avis. De même que la Suissesse Sybille Matter, récente gagnante de l'Ironman de Zürich. La Britannique Abigail Baylay et la Montpelliéraine Marion Lorblanchet (pour ses grands débuts sur la distance) seront des outsiders à ne pas négliger.

L'épreuve est la seule étape européenne qualificative pour le Wildflower Triathlon.

Nous analyserons demain les engagés du CD.

Départ de la course : 9h30