TEASING_EMBRUN_.jpg

Contrairement à l’an passé, les 837 engagés sur la 26e édition de l’Embrunman ont connu une météo ensoleillée tout au long du parcours cycliste. C’est cette fois la forte chaleur sur le marathon qui a fait des ravages, provoquant 156 abandons. Cette hécatombe n’a pas terni l’ambiance de fête qui a régné tout au long de cette journée fertile en émotions.

LE PLATEAU DES COURSES

Du côté masculin, le plateau était composé d’habitués. Sept des huit premiers de l’année passée étaient présents dont les trois médaillés (Lefloch, Bayliss, Zamora). Longtemps incertain, Julien Loy était bien là. De même qu’Hervé Faure qui s’était décidé seulement 10 jours avant la course. Le Sud-Africain James Cunnama (2e de l’IM d’Autriche) était un peu l’inconnu de la course.

Chez les femmes, deux favorites se détachaient (ajouter un espace) : la Britannique Bella Comerford (lauréate en 2002 et 2008) et la Hongroise Erika Csomor (2e à Roth l’an passé). Les Françaises Alexandra Louison, Estelle Leroi et Isabelle Ferrer semblaient condamnées à se battre pour le bronze.

Retrouvez la suite de ce reportage, avec notamment de nombreux focus sur des anonymes (ou presque) dans le numéro de septembre de Triathlete, dès demain en vente dans les kiosques.