Pour sa première édition sur distance Ironman, le Ch’Triman qui se déroulait dimanche à Cambrai a réussi son baptême du feu. Dans l’air d’arrivée, les « finisher » rayonnaient tandis que les spectateurs massés le long du canal de Saint-Quentin continuaient d’encourager les derniers concurrents. Plutôt épargnée par le vent et gâtée par le soleil, l’épreuve a répondu à ses promesses familiales et champêtres sur un parcours sans grandes difficultés mais exigeant. Mais l’apprentissage ne s’est pas fait dans la facilité. En fait, l’épreuve a bien failli ne jamais avoir lieu.

Il est 7h lorsque le coup de corne de brume retentit pour ouvrir cette première édition du Ch’Triman. Les 385 participants s’élancent dans le canal (température 19°) pour une journée qui s’annonce festive et riche en émotion. Alors que les premiers triathlètes se rapprochent de la berge en vue de la transition, les organisateurs apprennent que deux associations préposées à la signalisation ont fait faux bond. Pour des raisons évidentes de sécurité, la course est donc menacée. Prévenus de cet imprévus, spontanément, plusieurs dizaines de bénévoles se mobilisent à temps pour permettre ainsi d’assurer la suite de la course.

Seuls les premiers concurrents, arrêtés plusieurs minutes dans le parc à vélo le temps que la situation se décante, connaissaient la situation. Parmi eux, on retrouvait le sociétaire de Noyon Cédric Lecomte, le local Norbert Lamy (Tri Club Liévin), Rod De Kanel (Sainte Geneviève) ou encore Nicolas Tardieu des Sables Vendée. Les hommes de tête s’en allaient donc en petit groupe sur les routes du Nord-Pas-de-Calais. Norbert Lamy prenait très vite les commandes de la course, suivi de près par Nicolas Tardieu. Au 85e kilomètre, Rod De Kanel accusait cinq minutes de retard sur les deux hommes devant Raoul Lavaut (Tri Club Liévin) et Florent Albert (Saint Remy les Chevreuses).

Victime d’une crevaison, Norbert Lamy se voyait distancé par Nicolas Tardieu à l’approche de la transition. Le pensionnaire des Sables Vendée attaquait la course à pied avec huit minutes d’avance sur le triathlète de Liévin. Dès les dix premiers kilomètres du marathon, Nicolas Tardieu choisissait de partir très fort pour creuser l’écart sur les poursuivants. A mi-parcours, les dés étaient jetés et le triathlète vendéen marquait ainsi son nom à la première édition du Ch’Triman. Norbert Lamy s’empare d’une belle deuxième place. Le triathlète de Liévin annonçait d’ailleurs sur la ligne d’arrivée qu’il participait à son dernier Ironman. Longtemps en embuscade autour de la dixième place, Vincent Matton (BeudTeam) a fait parler la poudre sur le marathon, sa spécialité, pour chiper la troisième marche du podium à Andrei Makelis (Charleville Tri).

Chez les femmes, qui étaient une dizaine au départ de la course, la victoire est revenue à la jeune Emilie Lasserre (ASAV Triathlon). Sortie en troisième position de l’eau, la jeune femme a pris les commandes de la course au 45e kilomètre, profitant de la crevaison de Laurence Caudal (Clair Rillieux Triathlon). Emilie Lasserre a conforté son avance au fil des kilomètres, qui atteignait déjà 29’ au départ du marathon, tandis que les écarts étaient plus serrés pour les 2e et 3e places. Emmanuelle Baderot (Tri Club Deodatien) qui attaquait le troisième effort en deuxième position allait conserver sa place tout au long de la partie pédestre. Françoise Alexandre (Meudon Triathlon) complète le podium.

A noter également la victoire par équipe des triathlètes de Nanterre emmenés par Maxime Bernard, Nicolas Hemet et Sylvain Bachelot. Sur le duathlon (10 km-60 km-10km), Frédéric Philippe (Vitroles Triathlon) s’impose devant Stéphane Briquez (Chti TriatLille) et Xavier Boulanger (ECA Chaumont).

Classement Ironman Hommes

  1. Nicolas Tardieu (LES SABLES VENDEE) 9:03:56
  2. Norbert Lamy (TRI CLUB LIEVIN) 9:23:09
  3. Vincent Matton (BEUDTEAM) 9:28:35
  4. Andrei Makelis (CHARLEVILLE TRI) 9:35:43
  5. Stéphane Huet (U.S CRETEIL TRI) 9:37:24

Classement Ironam Femmes

  1. Emilie Lasserre (ASVA) 11:25:20
  2. Emmanuelle Baderot (TRI CLUB DEODATIEN) 12:16:35
  3. Françoise Alexandre (MEUDON TRIATHLON) 12:35:33
  4. Lydie Vaast (Mont ST AIGNAN) 12:50:43
  5. Laurence Caudal (CLAIR RILLIEUX) 12:58:30