Londres_hommes.jpg

Photos : Delly Carr (ITU)

Heureux public londonien qui le 15 août allait assister à un nouvel affrontement entre son idole Alistair Brownlee et Javier Gomez. Le duel a tourné court, suite à la chute de l'Espagnol au 30e km vélo. Malgré l'abandon de son principal rival, le Britannique a dû batailler ferme pour mettre à la raison l'Allemand Steffen Justus et le Néo-Zélandais Kris Gemmell. Joli tir groupé des Français qui placent trois hommes dans le Top 8.

Plateau royal pour cette manche anglaise. Alistair Brownlee et Javier Gomez, les deux cadors du circuit, absents à Hambourg, étaient cette fois bien là. Comme Petzold avait fait l'impasse, l’occasion était rêvée pour l'un des ténors de récupérer le maillot de leader porté par l’Allemand. Hormis les trois médaillés olympiques (Frodeno, Simon Whitfield et Docherty), tous ceux qui avaient brillé depuis le début de saison avaient répondu présent.

La natation permettait à douze concurrents de prendre la fuite. Parmi ceux-ci, figuraient les deux grands favoris, Javier Gomez et Alistair Brownlee. Les fuyards collaboraient parfaitement jusqu’au 30e km qui coïncidait avec la chute de Javier Gomez (ndlr : l’Espagnol abandonnera). Désorganisés, les échappés voyaient revenir à la cloche un imposant groupe comprenant tous les autres favoris excepté l’Américain Shoemaker qui avait abandonné.

Ils étaient finalement 47 à se disputer la victoire. Il s'ensuivait une pagaille à la transition. Alistair Brownlee, qui ne savait pas si Gomez avait abandonné, prenait vite le commandement de la course. Pendant quelques kilomètres, il était suivi par une poignée de rivaux avant de les lâcher tous après le 6e km. Il pouvait filer vers la victoire même s'il ne creusait pas l'écart comme à l'accoutumée. L'Anglais, sous l'ovation de son public, franchissait la ligne avec seulement 8 secondes d'avance sur l'étonnant allemand Steffen Justus, licencié au Lagardère Paris Racing et 11 sur le Néo-Zélandais Kris Gemmell, licencié à Beauvais. Le gagnant a lui aussi des couleurs françaises, en l'occurrence les vertes de Sartrouville.

Grâce à cette 4e victoire consécutive, le Britannique s'envole au classement général de la compétition. Il devance désormais de 507 points l'Allemand Maik Petzold et de 812 points Steffen Justus. Laurent Vidal, excellent 5e sur cette manche, apparaît lui en 7e position, à seulement 153 points du podium.

Trois autres Français ont particulièrement brillé en ce samedi de l'assomption : David Hauss qui obtient son meilleur classement sur une WCS 6e, Tony Moulai qui monte en puissance 8e et Yohann Vincent qui retrouve sa forme de début de saison 14e. En revanche, déception du côté de Cédric Fleureton (39e) et Frédéric Belaubre (45e).

Prochaine étape : Yokohama (Japon) le week-end prochain.

Classement étape

  • 1 Alistair Brownlee (GBR) 1:41:50
  • 2 Steffen Justus (GER) 1:41:58
  • 3 Kris Gemmell (NZL) 1:42:01
  • 4 Sebastian Rank (GER) 1:42:01
  • 5 Laurent Vidal (FRA) 1:42:16
  • 6 David Hauss (FRA) 1:42:17
  • 7 Courtney Atkinson (AUS) 1:42:24
  • 8 Tony Moulai (FRA) 1:42:29
  • 9 Tim Don (GBR) 1:42:31
  • 10 Jonathan Zipf (GER) 1:42:32
  • 14 Yohann Vincent (FRA) 1:42:51
  • 39 Cédric Fleureton (Fra) 1:45:13
  • 45 Frédéric Belaubre (FRA) 1:46:50

Général après six étapes

  • 1 Alistair Brownlee (GBR) 3200
  • 2 Maik Petzold (GER) 2493
  • 3 Steffen Justus (GER) 2388
  • 4 Javier Gomez (ESP) 2368
  • 5 Brad Kahlefeldt (AUS) 2276
  • 6 Kris Gemmell (NZL) 2248
  • 7 Laurent Vidal (FRA) 2235
  • 8 Jarrod Shoemaker (USA) 2145
  • 9 Dmitry Polyansky (RUS) 2046
  • 10 Alexander Brukhankov (RUS) 2005
  • 16 David Hauss (Fra) 1 362
  • 30 Tony Moulai (Fra) 712