brownlee.jpg

Photo : Christophe Guiard

Vainqueur de deux WCS, Alistair Brownlee semble imbattable en ce début de saison. Poursuivra-t-il sur sa lancée lors de l'Euro ce dimanche ? Gomez, Polyansky et Vidal semblent les plus à même à profiter d'une éventuelle défaillance du Britannique. Trois fois couronné et tenant du titre, Frédéric Belaubre, à court de compétition, abordera cette course dans un brouillard complet.

L'an passé à Lisbonne, Javier Gomez avait abordé l'Euro avec le statut de grand favori. Piégé à vélo, l'Espagnol avait dû se contenter d'une décevante 7e place. Le scénario se renouvellera-t-il pour Alistair Brownlee ? En tout cas, le Britannique a fait forte impression depuis le début de la saison. Il a non seulement remporté les deux WCS où il était engagé, mais il a également surclassé l'opposition.

Dmitry Polyansky est l'autre grosse révélation de ces derniers mois. Le jeune Russe a surpris tout son monde en terminant sur le podium (3e) de la première manche de WCS. Sa 7e place à Madrid quelques semaines plus tard a prouvé que cette performance n'était pas dûe au hasard. Depuis, il a été sacré champion d'Europe chez les U23.

Javier Gomez a lui aussi déjà un titre continental à son palmarès. C'était en 2007 à Copenhague dans la catégorie Élite. Après un début de saison pollué par les blessures, l'Espagnol revient petit à petit à son meilleur niveau (3e à Madrid, 2e à Washington). Sera-ce suffisant pour rivaliser avec l'ogre Brownlee ?

Laurent Vidal se situe tout juste derrière ce trio de favoris. Le champion de France a été d'une régularité de métronome ces dernières semaines (8e à Tongyeong, 13e à Madrid, 7e à Washington). Ces résultats l'autorisent à briguer un podium cette course. Les autres tricolores partent dans le flou. Vice-champion d'Europe l'an passé, Tony Moulai a préféré jouer la carte de la fraîcheur. On ne l'a vu qu'une fois sur le circuit ITU cette année, à Madrid où il a pris la 16e place. Vainqueur de la coupe du monde de Lorient en septembre dernier, Cédric Fleureton n'a lui aussi été guère rassurant en 2009 (15e à Tongyeong, 25e à Hy-Vee). Frédéric Belaubre, décevant 26e à Tongyeong et sans cesse dérangé par des blessures, figure lui aussi sur peu de pronostics. Maintenant, le triple champion d'Europe nous a déjà réalisé des exploits le jour où on ne l'attendait pas. Pourquoi pas un de plus ?

Parmi les bons outsiders de la course, peuvent être cité le Russe Denis Vasiliev (5e à Madrid), les Allemands Steffen Justus (5e à Tongyeong, 9e à Washington) et Christian Prochnow (8e à Madrid), le Tchèque Filip Ospaly (ancien champion d'Europe et plusieurs fois médaillés) et le Suisse Reto Hug (3e du Mondial 2008).

À noter pour l'instant l'absence sur la liste des engagés du champion olympique Jan Frodeno.

La start-list se trouve en annexe.

Départ : 14h15