IRONMAN FRANCE 2009
Photos : Thierry Deketelaere

Qui peut battre Zamora à Nice ? La question se pose toujours à l'issue de la 5e édition de l'Ironman France. Un peu en retrait après le vélo, le Catalan a fait nettement la différence à pied. A sa 4e victoire consécutive, est venu s'ajouter un nouveau record de l'épreuve. Succès surprise de la Belge Tine Deckers du côté féminin, avec elle aussi une nouvelle meilleure marque.

Ils étaient près de 2 800 participants à s'élancer sous les coups de 6h30 dans une Méditerranée très calme. Dès le début, deux hommes se détachaient : le Suisse Olivier Marceau et l'Espagnol Clemente Alonso. Si ce dernier s'extrayait le premier de l'eau, il n'était en revanche pas le premier à monter sur son vélo. Auteur d'une transition plus rapide, l'ancien champion du monde CD s'élançait 45'' avant l'Ibère sur le parcours cycliste long de 180 km. Ce duo avait laissé à près de 2' son poursuivant immédiat qui n'était autre que Marcel Zamora, le triple tenant du titre. Venaient ensuite le Belge Clerbout à 2'20, Hervé Faure et le Brésilien Ornellas à 2'25, François Chabaud à 2'31 et Sébastien Berlier à 2'45. Encore plus loin, Simon Billeau était pointé à 3'50.
IRONMAN FRANCE 2009

Le début du vélo voyait un changement de poursuivant direct. Non seulement ce n'était plus l'Espagnol Alonso, mais c'était désormais un duo, en l'occurrence les deux Vitrollais, François Chabaud et Hervé Faure. Au 27e km, ces deux hommes sont passés avec un retard de 2'05 sur le leader. Zamora, peu à l'aise sur ce début de course, se trouvait bien isolé et concédait déjà 3'40. Heureusement pour le concurrent ibère, il voyait avec soulagement arriver du renfort avec Simon Billeau bien revenu, l'Argentin Oscar Galindez , l'Allemand Daniel Müller, le Brésilien Marcus Ornellas et le Belge Bruno Clerbout (4e en 2007 alors qu'il concourrait en groupe d'âge).
IRONMAN FRANCE 2009

La montée du col de l'Ecre voyait un rapproché spectaculaire de Marcel Zamora, revenu quasiment dans le sillage de Faure et Chabaud au sommet situé à 110 km de l'arrivée. Olivier Marceau était quant à lui déjà passé depuis 4'20. Ont ensuite basculé dans l'ordre Alonso à 5'15, Galindez à 5'30 et Billeau à 5'45. Sébastien Berlier à la dérive avait perdu toute chance. Il abandonnera n peu plus tard.
IRONMAN FRANCE 2009

Galindez et Billeau incorporaient le groupe de chasse dans la descente. La fin de course vélo voyait un éclatement de ce peloton de poursuivants, en raison du vent défavorable sévissant sur les vingt derniers kilomètres. Derrière Olivier Marceau, arrivaient dans l'aire de transition séparément Simon Billeau à 4'31 et François Chabaud à 4'35. Non loin d'eux, le trio Zamora, Faure et Galindez faisait son apparition 5' après le Suisse. A noter que ce dernier qui a effectué les 180 km en 4h45 a échoué d'une trentaine de secondes face au record d'Aigroz, réalisé l'an passé.

Le premier tour pédestre voyait un retour tonitruant de Marcel Zamora. En 10 km, l'Espagnol, désormais 2e, avait déjà repris un peu plus de 3' au leader. Il n'était déjà plus qu'à 1'52 de lui. Pointé à 4', Hervé Faure réalisait lui aussi un beau début de course à pied. Ce n'était pas le cas de son coéquipier François Chabaud, qui préférera d'ailleurs jeter l'éponge peu après le bouclage.

Zamora ne mettait guère de temps à rejoindre Marceau dans le deuxième tour. La jonction s'opérait au 15e km. L'Espagnol pouvait filer vers un 4e titre consécutif. Il ralliait l'arrivée dans le temps de 8h30'06, soit le nouveau record de l'épreuve (le précédent était de 8h33'56).

Si Hervé Faure, qui franchissait la ligne en 8'40'55 n'avait connu guère d'émotion pour conquérir sa 3e deuxième place consécutive face à Zamora, la lutte a en revanche été longtemps indécise pour le bronze. Ce métal revenait finalement à Simon Billeau qui avait doublé Olivier Marceau peu après la mi-course. Ce dernier devait même perdre la 4e place un peu plus tard face à l'Espagnol Alonso, revenu du diable Vauvert.
IRONMAN FRANCE 2009

Top 10

  • 1 Marcel Zamora 8:30:06
  • 2 Hervé Faure 8:40:55
  • 3 Simon Billeau 8:46:30
  • 4 Clemente Alonso-Mc Kernan 8:48:59
  • 5 Olivier Marceau 8:52:53
  • 6 Bruno Clerbout 8:58:02
  • 7 Oscar Galindez 9:08:26
  • 8 Hervé Banti 9:16:33
  • 9 Benoît Augueux 9:17:07
  • 10 France Silc 9:17:39

Chez les femmes, le public niçois crut longtemps à un succès de sa favorite Christel Robin. Sortie en 9e position de l'eau chez les femmes très loin de l'Allemande Katja Konschak, la protégée d'Yves Cordier prenait le commandement de la course au 56e km vélo et reléguait ensuite ses rivales dans le lointain grâce à une performance de haute tenue (son temps est seulement supérieur de 20' à celui de Marceau). Elle démarrait la course à pied avec un pécule confortable de 6'32 sur l'étonnante Belge Tine Deckers et de 25' sur les deux dernières tenantes du titre Martina Dogana et Alexandra Louison. On apprenait peu après l'abandon de l'une des favorites Karin Thürig, qui avait participé il est vrai au championnat de suisse cycliste la veille.
IRONMAN FRANCE 2009

Mais très vite, le public comprenait que la Niçoise, qui s'était décidée au dernier moment quant à sa participation, n'avait pas encore la distance dans les jambes. Elle se faisait logiquement rejoindre peu après le semi-marathon par la Belge Tine Deckers. Celle-ci pouvait finir en roue libre. La Flamande, âgée de 30 ans, remportait son premier Ironman en 9h30'29, pour sa 2e participation sur ce type d'épreuve. Pour elle aussi, ce temps était synonyme de record. Christel Robin gardait l'argent malgré le beau retour de l'Italienne Dogana.

IRONMAN FRANCE 2009

Top 10

  • 1. Tine Deckers 9:30:29
  • 2. Christel Robin 9:34:19
  • 3. Martina Dogana 9:37:35
  • 4. Abigail Bayley 9:47:22
  • 5. Alexandra Louison 9:52:28
  • 6. Linda Schuecker 10:21:29
  • 7. Claudia Johnston 10:23:10
  • 8. Yvette Grice 10:24:06
  • 9. Ulrike Schwalbe 10:28:57
  • 10. Angela Niklaus 10:29:00