Le triathlon vous oblige à avoir une alimentation hyper-sucrée. C’est un fait à accepter ! Malheureusement, cela vous rend plus susceptible aux caries débutantes. L’attaque acide de l’émail dentaire chez les sportifs est un problème ignoré ! C'est un tort car il existe une solution.

Par le Dr Frédéric Roussel, chirurgien dentiste.

L’importance pour le sportif de prendre soin de ses dents n’est plus à démontrer. Une mauvaise santé ou hygiène dentaire risque d’entamer les performances d’un athlète durant un entraînement ou une compétition. Par exemple, un abcès, une gingivite ou une carie (grosse ou petite et même... toute débutante !) peut induire des tendinites à répétition, parfois obligeant le sportif à cesser son activité !

Le régime alimentaire du sportif le rend susceptible à un haut risque de caries. Afin de prévenir les crampes, les déshydratations et les coups de fatigues, vous devez consommer des sucres rapides en prises fractionnées. Malheureusement, les jus de fruits, barres de céréales, fruits secs, pâtes de fruits et surtout boissons énergétiques de l’effort sont très génératrices de caries débutantes (cariogènes) à cause de leur forte teneur en sucre qui permet aux bactéries de la plaque dentaire de fabriquer en permanence des acides qui déminéralisent l’émail. En plus, les gels ou boissons de l’effort collent aux dents, sont très acides et attaquent eux même l’émail dentaire. Vous présentez donc un risque de caries beaucoup plus élevé que la population normale en raison de votre régime alimentaire très sucré et acide... cependant indispensable pour de bonnes performances. De plus, il existe une augmentation des attaques acides durant l’entraînement ou la compétition.

Durant l’effort, la salivation diminue énormément. Cette bouche sèche induit que tout sucre avalé, quelle qu’en soit la forme, n’est plus dilué et donc que la production d’acides par les bactéries de la plaque dentaire est fortement augmentée. Cette attaque acide de l’émail dentaire est encore fortement accentuée par les boissons de l’effort, elles mêmes acides et hyper-sucrées. Ainsi, pendant la compétition, l’émail des dents est soumis à une forte attaque acide et donc de déminéralisation qui, répétée dans le temps, conduit à des lésions pré-carieuses de l’émail, dites « taches blanches », ainsi qu’à des hypersensibilités des dents.
Il existe enfin un moyen de compenser ces déminéralisations de l’émail dentaire, et même de le reminéraliser. Une émulsion dentaire (Tooth Mousse * déjà utilisée par les sportifs australiens depuis dix ans !) permet de mettre en place un système de protection naturel de l’émail contre les attaques acides. En seulement quelques minutes d’application, elle stimule la salive (diluant ainsi les acides), et surtout permet une reminéralisation naturelle et rapide de l’émail dentaire.
Ce produit, non cosmétique mais médical, contient du CPP-ACP (calcium phosphopeptide – amorphous calcium phosphate), molécule développée par l’école de sciences dentaires de l’université de Melbourne Victoria (Australie). Cette substance, dérivée de la caséine du lait, est désormais bien reconnue pour son effet anti-cariogène. Le CPP-ACP fournit des ions calcium et phosphate rapidement disponibles, permettant non seulement d’arrêter la déminéralisation de l’émail dentaire mais en plus de le reminéraliser. Non seulement il stoppe la destruction de l’émail, mais en plus le reconstruit.

La Tooth Mousse s’utilise simplement par application sur la surface des dents avec une brosse à dents ou avec le doigt. On recrache les excès et le gel doit rester en bouche deux à cinq minutes.
En prévention, c’est-à-dire pour renforcer l’émail dentaire avant les attaques acides, la Tooth Mousse est appliquée avant de se coucher (après brossage) et laissée en place toute la nuit. Ceci est généralement réalisé par cure d’un mois, deux fois par ans. Étant parfaitement naturelle, cette mousse ne représente aucun danger à si elle est avalée.
En traitement, c’est à dire pour protéger l’émail pendant les attaques acides (ndlr : à la fin d’une compétition ou lors de consommation intense de boissons énergétiques), la Tooth Mousse est appliquée après avoir récupéré de votre effort et vous être bien rincé la bouche à l’eau pour diluer les acides. On la laisse alors agir une dizaine de minutes. Plus la Tooth Mousse reste au contact des dents, plus l’effet du traitement est efficace. On arrive alors à arrêter la déminéralisation.
Ensuite, pour recharger l’émail dentaire après les attaques acides, il suffit de faire comme en prévention, au coucher, pendant huit à dix jours. On obtient alors une reconstruction des cristaux d’émail attaqués pendant l’effort.

Attention ! Le CPP-ACP étant un dérivé du lait de vache, cette émulsion dentaire ne peut pas être utilisée si vous êtes allergique aux protéines de lait de vache et/ou aux hydroxybenzoates. Tooth Mousse n’est pas un dentifrice, elle ne remplace pas le brossage quotidien, mais permet de diminuer le développement de caries ou/et hypersensibilités dûes à certains produits énergétiques.