beauvais_fill_arivee.jpg

Après Dunkerque, c'est Beauvais qui accueillera dimanche la caravane du Grand Prix de triathlon. En raison de nombreuses absences de marque, la deuxième étape réservera peut-être des surprises du côté féminin. Moins touché par l'absentéisme, le leader Poissy partira favori.

À Dunkerque, la lutte pour la victoire avait été très serrée entre Poissy et Beauvais. Trois points seulement séparaient les éternels rivaux. Même si la formation picarde évoluera sur ses terres, Il lui sera difficile de réitérer une telle performance. Elle devra en effet se passer des services de la gagnante de la 1e étape, l'Allemande Anja Dittmer au palmarès impressionnant (7 victoires en coupe du monde) et de la Britannique Hollie Avil (2 podiums en CM). Les Beauvaisiennes ne partiront pourtant pas en victime expiatoire. Quatre d'entre-elles ont montré leur forme récemment : la Néo-Zélandaise Andrea Hewitt (victorieuse de la WCS de Madrid), Charlotte Morel (3e du cht de France CD), Delphine Py (5e du cht de France CD) et Delphine Pelletier (championne de France LD).

La pancarte de favorite sera malgré tout brandie par Poissy. Une seule absence, certes de marque (la championne de France Jessica Harrison) est à déplorer pour les tenantes du titre. Si les présences de l'Australienne Érin Densham (2e de la première manche), de la Britannique Jodie Swallow (4e à Dunkerque, 15 de la WCS de Tongyeong) et de l'Espagnole Marina Damlaimcourt (18e à Dunkerque et 18e de la WCS de Madrid) sont confirmées, la victoire sera sans doute au bout du chemin.

De son côté, Châteauroux abordera sur la pointe des pieds cette 2e manche. 3e à Dunkerque, la formation de l'Indre se présentera très amoindrie sur la ligne de départ. Manqueront en effet à l'appel la vice-championne de France Carole Péon, la Suissesse Daniela Ryf (8e de la WCS de Madrid) et l'Allemande Ricarda Lisk (15e des JO de Pékin). Il lui faudra impérativement un exploit de sa Suissesse Magali Di Marco Messmer (leader de la WCS) pour éviter une trop grosse dégringolade au classement.

Heureusement pour les Castelroussines, Cesson et Nantes, qui les suivent au classement, ne sont guère mieux lotis. L'équipe bretonne devra composer sans la Tchèque Radka Vodickova (9e à Dunkerque; 2 victoires en coupe d'Europe cette année). La formation de Loire Atlantique n'a quant à elle pas engagé ses deux Italiennes Anna-Maria Massetti (16e à Dunkerque) et Silvia Gemignani (26e à Dunkerque).

C'est sans doute l'occasion pour Brive, Montpellier et Parthenay, presqu'au complet, de retrouver un rang plus conforme à leurs ambitions.

En queue de classement, Issy et Lyon, les deux derniers devront impérativement réagir.

Format : sprint

Départ de la course : 14h30

Classement général

  • 1 Poissy
  • 2 Beauvais
  • 3 Châteauroux
  • 4 Cesson
  • 5 Nantes
  • 6 Brive
  • 7 Montpellier
  • 8 Parthenay
  • 9 Poitiers
  • 10 Charleville
  • 11 Saint-Étienne
  • 12 Saint-Avertin
  • 13 Issy
  • 14 Lyon