lorient_harisson_velo.jpg

Photo : Christophe Guiard

Une fois le championnat de France LD terminé, les spectateurs présents sur le site du Malsaucy pourront assister à 16h30 à l'épreuve courte distance féminine. Deux grandissimes favorites se dégagent à la lecture des engagées : Jessica Harrison et Carole Péon.

Jessica Harrison est sans aucun doute la tricolore la plus en forme de ce début de saison. Après une 12e place lors de l'ouverture de la WCS, la Pisciacaise a enchaîné avec un podium lors de la manche suivante à Madrid. A ces occasions, elle a prouvé qu'elle avait sensiblement élevé son niveau en course à pied. Il faudra qu'elle confirme sa progression dans cette discipline si elle veut dominer Carole Péon qui la domine habituellement dans cet exercice.
La Castelroussine a connu une entame de saison un peu moins brillante que son amie mais néanmoins rivale. Après des débuts ratés à Tongyeong (34e), Carole Péon s'est un peu rattrapée à Madrid en terminant 11e à Madrid. Non présente dans l'échappée décisive à vélo, elle avait gagné de nombreux rangs à pied. Si elle l'emporte lors de ce championnat de France, ce ne sera pas son premier maillot bleu blanc et rouge. Elle en avait en effet déjà endossé un en 2006. Elle avait été pourtant battue ce jour-là par une certaine Jessica Harrison, qui n'avait pas pu briguer le titre car sa naturalisation française n'avait pas été validée à temps.

Qui peut perturber ce duel ? Pourquoi pas Marion Lorblanchet ? La néo-Montpelliéraine a toujours eu une certaine réussite lors des championnats de France. Médaillée d'argent en 2006, elle a connu la consécration suprême l'année suivante à Charleville. Maintenant, son degré de forme reste incertain.

Jeanne Collonge et Charlotte Morel sont également des trublions en puissance. Deuxième l'an passé, la Stéphanoise peut créer une grosse surprise si elle n'est pas trop loin à la sortie d'eau. Médaillé d'argent en 2007 alors qu'elle n'était que junior, Charlotte Morel a le droit elle aussi de briguer un podium. Camille Cierpik (2e en 2004), Laurie Belkadi (5e en 2008) et Delphine Py (6e en 2006) peuvent également être citées comme trouble-fêtes. Triathlete vous fera vivre cet évènement en live.