GRAND PRIX DUNKERQUE 2009

La première manche du Grand Prix qui se déroulait le 24 mai à Dunkerque est revenue sans contestation possible au Paris Lagardère Racing. Chez les femmes, la lutte a été plus âpre et Poissy a dû puiser dans ses ressources pour l’emporter.

HOMMES

Le Paris Lagardère Racing en démonstration

En l’absence du leader Brad Kahlefeldt et de la recrue allemande Steffen Justus, arrivé à l’intersaison de Metz, on ne s’attendait pas à une telle domination des hommes du Racing. Certes, David Hauss et Laurent Vidal ont fait un bon début de saison mais, à Dunkerque, les Franciliens ont tous répondu présent. Les Britanniques William Clarke (1er ex-æquo) et Stuarts Hayes (7e) ont également apporté leur pierre à l’édifice. « C’est toujours difficile de réunir le meilleur effectif à chaque Grand Prix, mais nous savions que, sur le papier, nous avions une belle équipe. Nous avons fait la course qu’il fallait en gérant bien la partie vélo pour ensuite exploiter nos forces. Ces points sont bons à prendre », reconnaissait le directeur sportif David Bardi. Toujours bien placé, prenant même part à une échappée à vélo dans un groupe composé de Poulat (Beauvais), Daubord (Poissy), Vassiliev (Beauvais), Rivera (Sainte-Geneviève) ou Brownlee (Sartrouville), Laurent Vidal a parfaitement illustré cette maîtrise collective. «Nous avons appliqué la stratégie demandée, à savoir se glisser dans une échappée au vélo pour contrôler la course tout en se préservant pour la dernière partie, où la tactique est moins importante », savourait Laurent Vidal à l’arrivée.

RETROUVEZ CET ARTICLE DANS LE NUMÉRO DE JUIN DE TRIATHLETE EN VENTE EN KIOSQUE