Romain_Guillaume.jpg
Photo d'archives : Christophe Guiard

Samedi 2 mai s'est déroulé en Californie l’un des plus prestigieux triathlons : le Wildflower. Parmi une start-list de pros impressionnante, le jeune français Romain Guillaume a tiré son épingle du jeu en terminant à une très belle 10e place.

Pas moins de 80 athlètes professionnels s’étaient donné rendez-vous au Wildflower. Cette course est considérée comme le Woodstock du triathlon. Pourquoi ? Parce que le temps d'un week-end, plus de 7 000 athlètes se réunissent dans le désert californien pour participer à cette course. N’ayant pas l’ombre d’un motel dans les environs, les athlètes sont obligés de dormir sous la tente ou dans un camping car.

Après une belle 12e place au 70.3 de la Nouvelle Orléans le mois dernier, le sociétaire de Beaune était engagé au départ du Wildflower. Sa tâche n'était pas aisée car le plateau était des plus relevés.
Le premier à s’extraire de l'eau après 1.9 km de natation n’était autre qu’Andy Potts, futur vainqueur de l’épreuve. Romain Guillaume quant à lui est sorti dans le deuxième pack en 21e position à deux minutes du leader. Potts faisait cavalier seul à vélo tandis que Guillaume réalisait le 17e temps vélo en 2h24. Chris Lieto faisait quant à lui une belle remontée. Sorti 29e de l’eau, il effectuait le 3e temps vélo pour devancer la concurrence. Terrenzo Bozzone, arrivé deuxième derrière Potts une semaine avant au triathlon San Antony, ne pouvait prendre sa revanche et s’écroulait à pied, ne parcourant le semi marathon qu'en 1h24. De son côté, Romain Guillaume gérait très bien sa course à pied, réalisant le 11e temps en 1h21. Cela lui permettait d'obtenir une très belle 10e place, à 13’du vainqueur Andy Potts qui avait de son côté effectué un semi-marathon ultra rapide en moins d’1h15’.
Eneko Llanos, l’Espagnol deuxième à Hawaii, est une fois de plus arrivé deuxième devant le Brésilien Reinaldo Colucci.

Chez les femmes, l'Espagnole Virginia Berasategui a remporté l’épreuve devant la Britannique Leanda Cave et la Hongroise Erika Csomor. La concurrente ibérique a mené la course du départ à l'arrivée, reléguant ses adversaires à plus de 5’.

Hommes

  • 1- Andy Potts : 03:59:41.
  • 2- Eneko Llanos : 04:03:04.
  • 3- Reinaldo Colucci : 04:03:34
  • 4- Jordan Rapp : 04:04:15
  • 5- Joe Gambles : 04:05:09
  • 6- Luke Bell : 04:06:48
  • 7- Chris Lieto : 04:07:46
  • 8- Terenzo Bozzone : 04:09:54
  • 9- Ben Hoffman: 04:12:14
  • 10- Romain Guillaume : 04:13:24

Femmes

  • 1- Virginia Berasategui 4:35:00
  • 2.-Leanda Cave 4:40:13
  • 3- Erika Csomor 4:41:14
  • 4- Tyler Stewart4:43:45
  • 5- Heather Wurtele 4:45:22