Portrait_Emy_Chareyron_w.jpg
Photo: Christophe Guiard

Emmie Charayron a démarré l’année 2009 tambour battant par une 2e place à une coupe d’Europe au Portugal et un 9e titre national chez les jeunes. À seulement 19 ans, la Briviste représente sans aucun doute l’avenir du triathlon français. Dans un entretien à Triathlete, elle livre ses ambitions et ses espoirs pour la suite de la saison.

Triathlete : À froid, comment analyses-tu ton année 2008 ?

Emmie Charayron : Je ne peux être que contente sur le plan des résultats : un titre de championne d’Europe gagné surtout grâce à la course à pied, du bon travail sur le Grand Prix de triathlon et deux titres nationaux en duathlon et en triathlon. Mon seul regret est d’être passée à côté du championnat du monde. Je n’ai pas su « parler à l’oreille des Otaries » et c’est bien dommage. Pour ma défense, les conditions de course étaient abominables. Ces résultats m’encouragent à poursuivre dans cette voie. Mais ils me montrent aussi tout le travail qui est encore nécessaire à fournir pour rivaliser avec les meilleures en catégorie Élite.

RETROUVEZ CET ARTICLE DANS LE NUMÉRO DE MAI DE TRIATHLETE EN VENTE EN KIOSQUE