marceau.jpg

Olivier Marceau fera ses grands débuts sur Ironman demain en Afrique du Sud. Le Franco-Suisse aura face à lui deux anciens vainqueurs de l'épreuve : le local Raynard Tissink et le Britannique Stephen Bayliss. Mais le favori sera sans doute le Belge Marino Vanhoenacker, 5e à Hawaii en 2007. Chez les femmes, Bella Bayliss, ex-Comerford, semble seule au monde.

Le plateau masculin est donc nettement plus relevé que le féminin. Apparemment, ceux qui viennent en Afrique du Sud n'ont qu'une seule hâte : y revenir. Ainsi deux des trois derniers vainqueurs de l'épreuve seront au départ : Raynard Tissink (2005) et Stephen Bayliss (2008). L'an passé, ce dernier n'avait pris la tête que dans les dix derniers km, doublant alors François Chabaud qui avait mené jusque là. Avec un temps de 8h18'23, le Britannique avait battu le record de l'épreuve. Il avait devancé de près de cinq minutes Raynard Tissink qui compte bien prendre sa revanche. Ce dernier est en forme, sa récente victoire au 70.3 de Buffalo en atteste.

Mais le Britannique avoue craindre beaucoup plus Marino Vanhoenacker Le Belge l'a devancé l'an passé lors de l'Ironman d'Autriche et sa 5e place à Hawaii en 2007 l'a impressionné. Bayliss sait qu'il devra prendre prendre de l'avance à vélo sur son rival car celui-ci est particulièrement redoutable à pied.

Que peut faire Olivier Marceau face à ce trio de choc ? Difficile à dire car il connaîtra son baptême du feu sur la distance. Dur, dur de faire tilt d'entrée ? Il ne sera peut-être même pas le premier Suisse car est également engagé l'excellent Stefan Riesen, 2e de l'Ironman de son pays l'an passé.

Chez les femmes, Bella Bayliss ne devrait pas connaître trop de soucis pour conserver son titre. L'an passé, elle l'avait certes emporté de peu, ne devançant l'Italienne Niederfrinider que de cinq secondes. Mais il faut préciser qu'elle avait perdu 12' à vélo suite à des problèmes techniques. Si elle ne retrouvera pas sa dauphine demain, elle aura de nouveau en revanche face à elle la 3e de la précédente édition, Lucie Zelenkova. La Tchèque avait été battue de sept minutes, après avoir dominé la Britannique en natation (5' d'écart). Mais a priori, le danger pour Bella Bayliss, viendra sans doute de l'Allemande Andrea Brede, 2e de l'Ironman de Francfort l'an passé, battue seulement au sprint par sa compatriote Nicole Leder.

Un doublé Bayliss comme l'an passé est loin d'être garanti !