Et c’est reparti pour une olympiade. Oublions les JO de Pékin, de triste mémoire pour les Français, et projetons nous vite sur ceux de Londres qui auront lieu en août 2012. Un groupe d’athlètes a-t-il été déterminé ? Des règles du jeu ont-elles été fixées ? Réponses.

Isabelle Gautheron a quitté son poste de Directrice Technique Nationale. Qui la remplace ?

À ce jour (le 20 mars), le nom de son remplaçant n’est pas encore connu.

Un groupe de préparation olympique a t-il été créé ?

Déjà, il faut savoir qu’on ne parle donc plus de préparation olympique mais de projet de performance. La Direction Technique nationale ne veut plus utiliser le système pyramidale qui prévalait jusqu’à maintenant. Auparavant, elle déterminait une liste d’une quinzaine d’athlètes en début d’olympiade puis l’écrémait au fil du temps. Il s’agissait en fait d’une course par élimination. Cette méthode avait plusieurs inconvénients. Une rivalité peu saine s’installait souvent à l’intérieur du groupe. De plus, certains jouaient avec le système, faisant juste le minimum pour ne pas être éliminé. Désormais, c’est un système cylindrique qui prévaut. Tout le monde peut entrer et sortir à tout moment du cylindre. Si un bon athlète surgit inopinément, il doit figurer dans le projet même s’il n’avait pas été identifié. Inversement, personne ne sera accompagné 4 ans s’il n’obtient pas les résultats souhaités.

RETROUVEZ CET ARTICLE DANS LE NUMÉRO D'AVRIL DE TRIATHLETE EN VENTE EN KIOSQUE