La saison des courses approche. Si vous débutez, vous devez commencer à vous inquiéter pour votre équipement. Pas de panique. Le format Découverte ne demande pas un investissement colossal.

Pour vous lancer en triathlon, vous n'avez pas besoin d’équipement spécifique ! Vous avez certainement au fond de vos tiroirs un maillot de bain et des lunettes de natation. Vous avez aussi besoin d’un vélo et d’un casque. Il ne vous manque plus qu’une bonne paire de runnings qui vous amènera jusqu’à votre premier entraînement.

Côté natation, il vous faut un maillot de bain une ou deux pièces mais avec un bon maintien. N’oubliez pas que vous allez nager, pédaler et courir avec. Testez-le une fois avant votre premier triathlon ! Si vous disputez une course, renseignez-vous auprès de l’organisateur : le maillot de bain n’est parfois pas suffisant quand l’eau est froide, une combinaison type « shorty » peut être nécessaire.

Pensez aussi aux lunettes de natation que vous achèterez sur les conseils d’un spécialiste pour qu’elles soient adaptées à votre visage. Pour l'entraînement, il est nécessaire d'avoir un bonnet de bain. En compétition, il est fourni par l’organisateur du triathlon. Vous pouvez mettre votre bonnet en silicone sous celui-ci pour plus de confort et pour vous protéger du froid. Autre astuce, prenez un débardeur que vous pourrez enfiler au-dessus de votre maillot de bain pour être plus à l’aise. Pensez à y accrocher votre dossard avec des épingles à nourrice. Vous voilà prête pour la natation. Vous devez maintenant réfléchir à la partie vélo.

Un VTT peut suffire dans un premier temps : renseignez-vous auprès de l’organisateur pour connaître le profil du parcours ! Si vous empruntez un vélo à une amie (de préférence de votre taille), n’oubliez pas de régler votre hauteur de selle : assise sur votre selle, vous devez toucher le sol avec la pointe des pieds. Et faites vérifier votre dérailleur et l’état de vos pneus avant de partir ! Ce serait dommage de crever, non ? Le casque vélo, obligatoire en triathlon, doit être conforme aux normes CE. Si vous l'avez acheté en France, il n'y aucun problème. Votre modèle répond à la loi.

Reste à vous équiper pour la troisième et dernière partie : la course à pied. Les running vous accompagneront de la fin de la natation jusqu’à la ligne d’arrivée. Une astuce pour enfiler facilement vos chaussures quand vous avez les pieds mouillés : mettez du talc à l’intérieur (ça ira plus vite que de s’essuyer les pieds !). Autre astuce pour gagner du temps : au lieu de vous énerver sur vos lacets, insérez sur ceux-ci une petite boule que l’on trouve sur les ficelles de K-Way. Ainsi, vous n’aurez plus qu’un geste à faire pour serrer vos chaussures !
N’oubliez pas de prévoir une tenue un peu plus chaude (type corsaire, sweat) pour l'échauffement et l'après course (étirements). Enfin, pensez à la crème solaire, la casquette et le bidon d’eau en cas de grosse chaleur !