Mooloolaba.jpg

Photo : ITU

Avec un règlement modifié, la Coupe du Monde frappera ses trois coups ce dimanche à Mooloolaba (Australie). En forme plus avancée, les concurrents des Antipodes partiront favoris. De son côté, Laurent Vidal, l'un des deux Français engagés avec David Hauss, essaiera de commencer l'année aussi bien qu'il avait terminé la précédente.

Et c'est reparti pour une nouvelle saison de Coupe du Monde. Celle-ci fait peau neuve cette année. Ses étapes sont désormais décomposées en deux catégories : celles de la série championnat du Monde (WCS) et les autres. Les premières rapportent beaucoup plus de points que les secondes. Moooloolaba qui ouvre la saison fait partie de la 2e catégorie. Pas surprenant dans ces conditions de découvrir, à la lecture des start-lists, des plateaux plutôt moyens.

Chez les femmes, la grande absente sera Emma Snowsill. Longtemps annoncée au départ, la championne olympique ne sera finalement pas là. Victime d'une fracture à une côte il y a deux mois, l'Australienne s'estime insuffisamment prête pour cette première compétition de l'année. Malgré ce coup dur, les Wallabies restent les favoris de la course.

Leur seconde carte maîtresse est en effet Emma Moffatt (médaillée de bronze à Pékin et deux victoires en Coupe du Monde). La Néo-Zélandaise Debbie Tanner sera sans doute sa plus redoutable adversaire. La Kiwi, qui a elle aussi déjà épinglé une Coupe du Monde à son palmarès (en 2006 à Ishigaki) a terminé 10e des JO de Pékin. Sur le papier, la 3e candidate à la victoire devrait être Annabel Luxford. Mais l'Australienne reste une énigme. Si elle a remporté récemment l'Oceania Cup, elle ne s'est en revanche pas alignée en Coupe du Monde depuis... Mooloolaba l'an passé. Et encore, elle n'avait pas fini la course. Si elle est à son meilleur niveau (ndlr : elle compte 4 succès en Coupe du Monde), elle sera dure à battre.

Certaines autres concurrentes auront également des prétentions : la Suissesse Daniela Ryf (championne du monde U23 en titre), la Néo-Zélandaise Nicky Samuels (1 podium en Coupe du Monde) et la Japonaise Kiyomi Niwata (4 podiums en Coupe du Monde, 9e des JO de Pékin). Aucune Française ne sera engagée sur cette course.

Chez les messieurs également, les concurrents des Antipodes partent avec les meilleures chances. On s'attend d'ailleurs à un match serré entre l'Australie et la Nouvelle-Zélande.

Le public australien aura sans aucun doute les yeux de Chimène pour Brad Kahlefeldt. Après une 2e partie de saison 2008 perturbée par les blessures, son chouchou a effectué une rentrée victoire lors du championnat d'Océanie. Si le sociétaire du Lagardère Paris est au meilleur de sa forme, il sera difficile à contrer. Rappelons qu'il a déjà cinq victoires en Coupe du Monde dans sa besace. Son compatriote Courtney Atkinson affiche lui aussi le même score. Comme son compatriote, il a déçu aux JO (11e) et n'a rien de fait probant depuis.

L'Australie n'a pas la partie gagnée d'avance face à la Nouvelle Zélande qui aligne également deux concurrents chevronnés : Kris Gemmell et Shane Reed, tous deux présents à Pékin (respectivement 39e et 34e). Chacun est déjà monté à plusieurs reprises sur la plus haute marche du podium : Gemmell quatre fois, Reed deux fois. Laurent Vidal n'a certes jamais connu cet honneur mais il a montré à plusieurs reprises en fin d'année dernière que son jour était peut-être proche (6e à Kitzbühel, 5e à Lorient, 3e à Hutalco). Il aura à ses côtés un autre Français, David Hauss qui essaiera enfin d'obtenir un Top 10 en Coupe du Monde (meilleur classement 13e)

Départ des courses :

  • - femmes : dimanche 11h35 (GMT : + 10)
  • - hommes : dimanche : 14h00 (GMT + 10)