homme_1.jpg

Photo : Christophe Guiard

De notre envoyé spécial. Et c'est parti pour la 11e édition de l'aquathlon de Vittel. Peu de surprises ont émaillé les séries qualificatives. Les deux premiers de chaque batterie ont obtenu leur billet pour les 1/4, les autres se retrouvent en repêchages.

Hommes

1e série
Pas de souci pour Vincent Luis qui a assuré facilement sa qualification. Grand seigneur, le champion du monde junior a laissé la victoire à l'Autunois Jérémy Obozil. Belle course du Racingman Romain Caillet, excellent 3e après avoir occupé la 2e place au début de la course à pied.

2e série
Sans aucun doute la série qui a valu la plus belle passe d'armes. Tandis que Cédric Davin (Poissy) avait déjà assuré sa qualification dès la sortie d'eau, trois garçons ont bataillé pour le second billet pour les quarts : Laurent Aupaix (Belgique), Sébastien Court (Lyon) et Alexandre Dumoulin (Saint Raphaël). Le dernier mot est revenu au premier nommé.

3e série
Peu de suspense dans cette série. Ayant fait le trou en natation, Mehdi Essadiq (Lagardère Paris Racing) et Grégoire Berthon (Neuves-Maisons) ont tranquillement géré en course à pied.

4e série
Alexandre Dallenbach, désormais Racingman, était le grandissime favori de cette série. Le Suisse s' est acquitté parfaitement de sa tâche, dominant nettement ses adversaires en natation, et déroulant tranquillement à pied. Seulement 3e après le natation, le Belge Régis Bader, a renversé la vapeur à pied, revenant même à pied sur Dallenbach.

5e série
Tous les regards étaient tournés vers Frédéric Belaubre dans cette série. Le Beauvaisien n'a pas déçu ses supporters et a facilement franchi le cap des séries. La lutte pour la 2e place a opposé comme prévu Matthieu Marteau à Yann Caniou. Distancé de quelques secondes en natation, le Génovéfain a facilement dominé le Briviste à pied.

6e série
La batterie était décapitée par le forfait de l'Alsacien Olivier Anguenot, plusieurs fois finaliste de l'épreuve. Cette manche a été la plus fertile en rebondissements. Sortis les deux premiers de l'eau, Thomas Sayer et Jean Marc Rimaud (Versailles) ont nettement fléchi à pied. Ils ont passé le relais à Julien Labdant (Neuves-Maison) et Thomas Faye (Versailles) qui ont facilement dicté leur loi.

7e série
Le finaliste surprise de l'an passé, Antoine Febvay était la tête d'affiche de cette batterie. Le Gérômois a montré qu'il n'avait rien perdu de ses qualités de nageur en s'octroyant plus de dix secondes d'avance. Le premier billet pour les quarts lui était déjà acquis. Le second est revenu au Lyonnais Aldrick Pagay qui a profité de la mésaventure d'Aymeric Petel (problème de puce en natation).

8e série
Aurélien Raphaël (Ste Geneviève) et le Belge Norman Lacourt se sont fait des frayeurs inutiles. Largement devant à l'amorce du dernier tour, les duettistes ont relâché leur effort et ont failli se faire surprendre par le Réunionnais Nicolas Charretier (Chaudron), revenu du Diable Vauvert.