vittel_filles_suisse.jpg

Photo : Christophe Guiard

De notre envoyé spécial. Julie Nivoix a du souci à se faire pour la conservation de son titre. Les Suissesses, Mélanie Annenheim et Cécile Schaerer; ont montré toute l'étendue de leurs possibilités lors des séries. Voici le résumé des qualifications féminines.

1e série
Julie Nivoix a fait un peur ses supporters. Un moment distancée en natation, la tenante du titre a heureusement réduit l'écart à la fin des 250m sortant en 3e position. Le reste de la course fut plus calme pour la néo Calstelroussine, qui s'est détachée dès le début de la course en compagnie de Clémentine Berton (Neuves-Maisons). Les deux demoiselles ont fini en roue libre.

2e série
11e d'une Coupe du Monde à Hambourg, Mélanie Annenheim a sans doute le plus beau palmarès de la compétition. La Suissesse a confirmé son rang en archi-dominant sa série. Sortie de l'eau avec une avance de six secondes, elle a encore pris plus le large à pied, ralliant la ligne très nettement détachée de la Racingmane Fabienne Saint-Louis. Cette dernière, seulement 4e en natation, a facilement rattrapé son retard à pied.

3e série
Une autre Suissesse était l'attraction de cette série, Cécile Schaerer. 13e de l'Euro junior de Lisbonne en 2008, elle n'a pas eu forcer son talent pour décrocher son billet pour les quarts. Elle doit sa qualification à ses talents de nageuse qui ont lui permis de s'octroyer un avantage substantiel de 13 secondes. La concurrente helvète a dû laisser toutefois le succès à Marie-Clémence Pratt (Guebwiller), auteure d'une remarquable fin de course et qui avait écoeuré la Lyonnaise Cécile Mériaux longtemps à la lutte avec elle.

4e série
La médaille d'argent de l'an passé, Marine Bonnetaud a prouvé lors de sa série qu'il faudra compter sur elle lors des phases finales. Meilleur temps des séries en natation (3'26'7), la Pisciacaise n'a fait aucun effort à pied, se laissant volontairement rejoindre par Mathilde Casado (Ste Geneviève). Les deux filles ont fini largement détachées.