entrainement_sommaire__2_.jpg
Photo : Christophe Guiard

Le triathlon est une activité très particulière dans la mesure où il faut s’entraîner dans trois disciplines différentes. En outre, il faut être capable d’enchaîner ces activités sans temps mort malgré la fatigue inhérente à la discipline précédente. Alors que les objectifs approchent (d’ici trois mois environ), il faut impérativement placer, de manière progressive, l’organisme devant la problématique de l’enchaînement. Si les transitions deviennent naturelles au fil des années de pratique, ce n’est pas le cas pour les débutants qui doivent en ce sens mener un travail spécifique.

Un constat implacable
Trop souvent, vous ne concevez pas encore votre sport comme une « discipline enchaînée ». Ainsi, la plupart du temps, la semaine d’entraînement est organisée autour des créneaux natation du club, des séances de course à pied qu’on case aisément dans l’agenda, des sorties vélo souvent placées le week-end. Ces semaines type permettent d’optimiser le temps dédié à l’entraînement, mais ne laissent pas (ou trop peu) de place aux enchaînements.

RETROUVEZ CET ARTICLE DANS LE NUMÉRO DE FEVRIER DE TRIATHLETE EN VENTE EN KIOSQUE