lorient_arrivee_fleureton.jpg

Photos : Christophe Guiard

De notre envoyé spécial. Les Français ont brillé de mille feux lors de la Coupe du Monde masculine cet après-midi à Lorient. Quatre ans après son premier succès à Cancun, Cédric Fleureton s'est une nouvelle fois imposé sur le circuit ITU. Le Sartrouvillois a devancé un autre tricolore Cédric Fleureton et l'Espagnol Ivan Rana.

Avec les forfaits de dernière minute d'Alistair Bronwlee et de Reto Hug, le plateau, déjà bien maigre, s'était encore affadi.

Les trois coups ont été donnés à 15h. Dès le coup de pistolet, Aurélien Raphaël prenait le commandement de l'épreuve. A la sortie à l'australienne où il empochait par la même occasion 500 dollars, le tricolore devançait ses compatriotes Vincent Luis et Frédéric Belaubre.

Le sociétaire de Sainte-Geneviève conservait l'avantage jusqu'à la fin de la natation, tout juste devant le sélectionné olympique français et le Russe Ivan Vassiliev. La principale victime de la première discipline a été un autre tricolore Grégory Rouault, relégué à 1'30.

Contrairement aux femmes, la course vélo a été très animée. C'est d'abord un quatuor composé de Frédéric Belaubre, de l'Allemand Steffen Justus, du Britannique Oliver Freeman et du Russe Ivan Vassiliev qui a mis le feu aux poudres. Il était ensuite débordé par un duo totalement bleu : Cédric Fleureton et Sylvain Sudrie.

Derrière les leaders qui prenaient du champ au fil des kilomètres, un trio parvenait lui aussi à s'éloigner du peloton. Il y avait là Laurent Vidal, Tony Moulai et Clarke Ellice. Peu de temps après, deux autres concurrents trompaient encore la vigilance du peloton : Frédéric Belaubre et le Belge Ludovic Dernier.

A la fin du vélo, les positions étaient les suivantes : Sudrie et Fleureton en tête avec quarante secondes d'avance environ sur Vidal, Moulai et Clarke, une minute sur Belaubre et Denier. Le peloton résigné pointait à près de 2'30.

lorient_garcon_sudri.jpg

Dès le début de la course à pied, Cédric Fleureton prenait le large sur Sylvain Sudrie. Le Sartrouvillois ne sera plus inquiété par la suite. Il remporte par la même occasion, à 34 ans, son second succès en Coupe du Monde, après Cancun en 2004.

La bataille a été âpre pour les deux autres places sur le podium. Longtemps au coude à coude avec Laurent Vidal, Tony Moulai prenait le dessus sur son compatriote peu après la mi-course. Le Piscaicais, bouclait par la même occasion une année qui aurait été presque parfaite pour lui sans son accroc aux Jeux. De son côté, le Racingman, ne pouvait éviter le retour extraordinaire du 5e des Jo, l'Espagnol Ivan Rana qui s'emparait du bronze. Le Francilien concédait même tout à la fin la 4e place à l'Allemand, licencié à Metz, Steffen Justus.

lorient_garcon_moulai.jpg

Les autres Français sont beaucoup loin : Samuel Pierreclaud 18e, Sylvain Sudrie 20e, Vincent Luis 22e, David Hauss 24e, Aurélien Raphaël 34e et Grégory Rouault, qui a effectué les trois quart du vélo seul, 36e. La place de dernier tricolore (38e) revient à Frédéric Belaubre qui a totalement craqué à pied en raison de maux de ventre.

Absent sur cette manche, l'Espagnol Javier Gomez conserve aisément la tête du classement de la Coupe du Monde.

lorient_garcon_cap.jpg

Classement

  • 1Cédric Fleureton (Fra) 1h49'53
  • 2 Tony Moulai (Fra) 1h51'02
  • 3 Ivan Rana (Esp) 1h51'10
  • 4 Steffen Justus (Ger) 1h51'19
  • 5 Laurent Vidal (Fra) 1h51'25
  • 6 Oliver Freeman (Gbr) 1h51'30
  • 7 Clark Ellice (Nzl) 1h51'54
  • 8 Dmitry Polyansky (Rus) 1h51'59
  • 9 Jonathan Zipf (Ger) 1h51'59
  • 10 Nils Fromhold (Ger) 1h51'59
  • 18 Samuel Pierreclaud (Fra) 1h53'06
  • 22 Vincent Luis (Fra) 1h53'46
  • 24 David Hauss (Fra) 1h54'00
  • 34 Aurélien Raphaël (Gbr) 1h56'12
  • 36 Grégory Rouault (Fra) 1h56'59
  • 38 Frédéric Belaubre (Fra) 1h58'17