equipe_St_Jean_de_Monts.jpg

Le suspense a prévalu jusqu'au bout en D2 masculine. En tête avant la finale qui s'est disputée samedi à Betton, Montpellier s'est fait doubler dans l'ultime ligne droite. Les nouveaux promus en D1 se nomment finalement Saint Jean de Monts (en photo) et Gonfreville. Chez les femmes, Charleville et Noyon réintègrent le Grand Prix un an après l'avoir quitté.

La tension était à son comble quelques minutes avant le début de la finale. Quatre clubs pouvaient encore rêver de D1 : Montpellier, Saint Jean de Monts, Gonfreville et Versailles.

Tout s'est joué à un point près entre les trois premières équipes citées. Il a fallu même avoir recours au nombre de victoires de chaque formation pour départager le deuxième du classement final.

Le grand perdant de la journée est finalement Montpellier, seulement 3e de l'étape. Deux de ses coureurs ont été pourtant particulièrement brillants lors de cette finale : Aurélien Lebrun 1er et Julien Vlaeminck 5e. Malheureusement pour la formation héraultaise, il a fallu attendre le 37e concurrent pour voir arriver son 3e représentant, Sébastien Troccaz.

Pour trois points, Montpellier laisse la 2e place à l'étape Saint Jean de Monts. L'équipe vendéenne a également tremblé car son 3e homme, Mathieu Agnus, était un peu à la traîne. Sa 27e place a été suffisante. Saint Jean de Monts s'en tire aussi grâce au bon comportement de ses étrangers Adam Christopher Fitzakerley (6e) et Barrett Brandon (7e).

Le grand vainqueur du jour est finalement Gonfreville, qui n'était que 3e avant cette finale. Les Normands ont survolé cet ultime acte, plaçant trois des siens dans les 13 premiers (Peter Fredman 4e, Harry Wilshire 8e et Daniel Halskworth 13e). Doté du même nombre de points que Montpellier au classement final, Gonfreville chipe la 2e place à la formation héraultaise grâce à son plus grand nombre de victoires (deux contre une).

En queue de classement, on connaît l'dentité des clubs qui descendent en D3. Il s'agit de La Rochelle, Pau, Strasbourg et Saint Quentin. Ils seront remplaçés par les quatre premiers de la finale D3 qui s'est déroulée le même jour à Betton : Vitrolles, Neuves-Maisons, Poitiers et la Grande Motte.

Classements

Individuel

  • 1 Aurélien lebrun (Montpellier)
  • 2 Pierre Mc Cartney (Saint-jean de Monts)
  • 3 Jérémy Jurkiewicz (Saint-Etienne)

Equipes

Etape

  • 1 Gonfreville 25 pts
  • 2 Saint Jean de monts 40 pts
  • 3 Montpellier 43 pts
  • 4 Cesson 43 pts
  • 5 Versailles 49 pts

Général final

  • 1 Saint Jean de Monts 83 pts
  • 2 Gonfreville 82
  • 3 Montpellier 82
  • 4 Versailles 72
  • 5 Cesson 72
  • 6 Saint Etienne 63
  • 7 Besançon 61
  • 8 Saint Avertin 50
  • 9 Valence 49
  • 10 Piranhas 48
  • 11 Ploëmeur 40
  • 12 Caen 37
  • 13 Lyon 36
  • 14 Tri littoral 59 33
  • 15 Guebwiller 32
  • 16 Brive 26
  • 17 La Rochelle 26
  • 18 Pau 20
  • 19 Strasbourg 16
  • 20 Saint-Quentin 12

L'ensemble des résultats se trouve dans la rubrique prévu à cet effet.

Chez les femmes, on s'attendait à un match serré à trois entre Noyon, Lyon et Charleville séparés par un seul point. Il n'en a rien été. Handicapé par des absences, Lyon est passé complètement à côté de la finale ne terminant que 6e. Le chemin vers la D1 pour Charleville et Noyon qui se classaient dans cet ordre. Ces deux formations qui étaient descendus de D1 l'an ne seront donc pas restés longtemps à l'étage inférieur. Sont relégués en D3 Bourges et Avion. Les remplaçent Autun, le Lagardère Paris Racing et Valence.

Classements

Individuel

  • 1 Inna Tsyganok (Charleville)
  • 2 Clémence Moy (La Rochelle)
  • 3 Cassandre Pelcef (Noyon)

Equipes

Etape

  • 1 Charleville 18 pts
  • 2 Noyon 25
  • 3 La Rochelle 34
  • 4 Val de Gray 37
  • 5 Lomme 46
  • 6 Lyon 52

Général final

  • 1 Charleville 63 pts
  • 2 Noyon 62
  • 3 Lyon 56
  • 4 La Rochelle 48
  • 5 Val de Gray 48
  • 6 Lomme 47
  • 7 Tricastin 33
  • 8 Guebwiller 31
  • 9 Plouay 26
  • 10 Orléans 24
  • 11 Dijon 23
  • 12 Bourges 18
  • 13 Avion 13

L'ensemble des résultats se trouve dans la rubrique prévu à cet effet.