madrid_fermandes.jpg

L'Espagne avait l'honneur d'accueillir l'Euro 23 hier à Pulpi. Le pays grand dominateur de cette compétition a été le Portugal qui a obtenu l'or chez les femmes grâce à Vanessa Fernandez et a réussi le doublé chez les hommes avec Joao Siva et Miguel Arraiolos. De son côté, la France doit se contenter du bronze avec Jeanne Collonge.

Avec le palmarès très fourni qu'elle possède, il est difficile d'imaginer que Vanessa Fernandes a encore moins de 23 ans. Et pourtant c'est le cas. Non rassasiée de victoires, la Portugaise a tenu à participer à l'Euro U23. Sur un mondial, elle n'a pas la possibilité de participer à l'épreuve réservée aux espoirs car elle a lieu le même week-end que les courses élite. Sur un Euro elle le peut, elle ne s'en prive donc pas.

La Lusitanienne n'avait pas couru depuis les JO de Pékin où elle avait obtenu l'argent derrière l'Australienne Snowsill. Largement au dessus du lot, elle n'a pas eu à forcer son talent pour s'imposer. Sortie parmi les premières de l'eau,elle s'échappait dès les premiers kiomètres vélo pour ne plus être rejointe. Elle a réussi à creuser un écart de plus de deux minutes sur ses poursuivantes aux termes des 40 kms. Elle s'est contentée de gérer ensuite à pied, d'autres échéances l'attendant.

L'argent est revenu à l'Ukrainienne Yuliya Supanova et le bronze à la Française Jeanne Collonge, auteur d'une superbe fin de course. Excellent comportement également de Charlotte Morel qui termine 5e. La 3e Française engagée, Emmie Charayron, championne d'Europe junior, ne termine que 18e. La Briviste est encore un peu tendre sur le format Courte Distance.

Classement

  • 1 Vanessa Fernandes (POR) 2:09:35
  • 2 Yuliya Sapunova (UKR) 2:11:49
  • 3 Jeanne Collonge (FRA) 2:12:55
  • 4 Zsofia Toth (HUN) 2:13:21
  • 5 Charlotte Morel (FRA) 2:14:05
  • 6 Agnieszka Jerzyk (POL) 2:14:40
  • 7 Olesya Prystayko (UKR) 2:14:58
  • 8 Zsofia Kovacs (HUN) 2:15:15
  • 9 Ewa Komander (POL) 2:15:39
  • 10 Lydia Waldmüller (AUT) 2:15:49
  • 18 Emmie Charayron (FRA) 2:17:39

La compétition masculine a été beaucoup plus passionnante. Sorti de l'eau en tête, le Français Aurélien Raphaël a tenté de s'échapper à plusieurs reprises à vélo mais en vain. L'Italien Alberto Casadei l'a imité, réussissant à se doter d'une légère avance de trente secondes à son arrivée dans l'aire de transition.

Insuffisant pour contenir le retour des bons coureurs à pied. Galvanisé par son public, l'Espagnol José Miguel Perez était le premier à rejoindre le Transalpin mais il était un peu plus tard débordé par un trio composé des deux Portugais Joao Silva, Miguel Arraiolos et du Russe Dmitry Polyansky. Ce denier lâchait prise peu après. La victoire allait se jouer entre les deux Portugais. Le dernier mot est revenu à Joao Silva, bien connu en France. C'est lui qui avait été battu au sprint par Vincent Luis lors de l'Euro de Lisbonne. Il porte en outre les couleurs du club des Sables Vendée.

Déception du côté français avec la modeste 21e place d'Aurélien Raphaël qui a sans doute gaspillé beaucoup trop de forces à vélo. De son côté, le sociétaire de Poissy, Brice Daubord termine 25e.

Classement

  • 1 Joao Silva (POR) 1:57:37
  • 2 Miguel Arraiolos (POR) 1:57:44
  • 3 Dmitry Polyansky (RUS) 1:58:21
  • 4 José Miguel Pérez (ESP) 1:58:51
  • 5 Massimo de Ponti (ITA) 1:59:06
  • 6 Miguel Ángel Fidalgo (ESP) 1:59:11
  • 7 Alessandro Fabian (ITA) 1:59:13
  • 8 Joao Pereira (POR) 1:59:21
  • 9 Aleksandr Latin (EST) 1:59:30
  • 10 Jonathan Brownlee (GBR) 1:59:37
  • 21 Aurélien Raphaël (Fra) 2:00:45
  • 25 Brice Daubord (Fra) 2:01:17