2EME ETAPE DU GRAND PRIX DE TRIATHLON A DUNKERQUE

Photo d'archives : Christophe Guiard

De notre envoyé spécial. Le Grand Prix de triathlon innove en faisant escale dans le sud-ouest. C’est en effet Bordeaux qui accueillera la caravane de la D1 ce samedi pour la 4e étape. A deux manches de la fin, Beauvais est bien installés en tête du classement masculin. La formation picarde devra se méfier du Paris Racing qui affichera complet.

Le plateau de cette 4e étape sera beaucoup plus relevé que lors des trois premières manches. Même si le champion olympique Jan Frodeno ne sera pas au départ, beaucoup de concurrents ayant participé aux JO de Pékin ont répondu présent.

C’est le cas pour le leader Beauvais qui comptera dans son effectif Frédéric Belaubre et Tim Dom. Comme Kris Gemmell, le vainqueur de la précédente étape , est lui aussi engagé, la formation picarde a fière allure. Il lui faudra toutefois être à son maximum pour damer le pion à son dauphin, le Lagardère Paris Racing qui a sorti la grosse artillerie avec trois « Pékinois » Brad Kahlefeldt, Will Clarke et Laurent Vidal. Comme Maik Petzold et Stuart Hayes seront eux aussi de la partie, il faudra être fort pour battre les bleus ciel.

Troisième au général, Poissy est toujours dans le coup malgré le peu de coup d’éclats réalisés depuis le début de saison. Avec quasiment son équipe type (Dodet, Moulai, Rouault et Albert) et le retour du Danois Rasmus Henning, la formation des Yvelines a les moyens de créer la surprise.

Ce sera en revanche plus dur pour Mulhouse de jouer les trublions. Descendu à la 4e place du général après son couac de Beauvais (10e), l’équipe alsacienne comptera encore beaucoup d’absents de marque sur cette 3e étape : l’Espagnol Gomez (4e des JO), son compatriote Francesc Godoy (13e Paris, 20e à Beauvais), l’Allemand Christian Weimer (11e à Dunkerque) et le Luxembourgeois Dirk Bockel (grand animateur du vélo des JO). Elle risque sans doute d’être dépassée par Sartrouville qui, même sans Frodeno, a des atouts majeurs : Alistair Brownlee (15e aux Jo), Filip Ospaly (vainqueur à Beauvais) et Cédric Fleureton.

En queue de classement, trois des quatre dernières équipes se présentent avec des équipes amoindries. Actuellement 13e, Montluçon sera privé de son leader Nicolas Becker. Pour l’instant premier relégable, Sainte Geneviève devra de son côté composer sans Aurélien Raphaël (brillant 2e à Paris), retenu pour le championnat d’Europe U23. Quant à la lanterne rouge Vesoul, les absences de ses étrangers Harris, Mc Laren et Van Halen Slater,vont sans doute lui coûter cher. Presqu'au complet, le Tri Sud 18, 14e, aura l'occasion rêvée de se sauver.

Départ : 10h45. Format sprint.

Classement général après trois étapes

  • 1 Beauvais 54 pts
  • 2 Lagardère Paris Racing 48 pts
  • 3 Poissy 44 pts
  • 4 Mulhouse 42 pts
  • 5 Sartrouville 40 pts
  • 6 Saint-Raphaël 34 pts
  • 7 Sables Vendée 32 pts
  • 8 Metz 24 pts
  • 9 Rouen 24 pts
  • 10 Parthenay23 pts
  • 11 Vendôme 23 pts
  • 12 Autun 22 pts
  • 13 Montluçon 20 pts
  • 14 Tri Sud 18 17 pts
  • 15 Sainte Geneviève 16 pts
  • 16 Vesoul 10 pts