Cervelo procède à un rappel de ses fourches Wolf SL suite à des accidents signalés avec celle-ci depuis quelques temps.

Sous certaines conditions, cette fourche qui équipe les vélos R3, R3 SL, Soloist Carbon, Soloist Carbon SL, et certain P3 Carbon peut craquer et finalement se briser provoquant une perte de contrôle et une chute. Quelques cyclistes ayant été confrontés à ce problème ont été victimes d’égratignures et un d’entre eux d'une fracture du poignet.



La fourche Wolf SL est fabriquée par la société True Temper Sports de Memphis qui refuse de procéder à un rappel car la fourche répond aux normes de sécurité US et internationales. Cette faiblesse s’est constatée sur le terrain après que la fourche a été endommagée. Cervélo a développé un nouveau protocole d’essai capable de reproduire les mêmes contraintes. Il en résulte que cette fourche est plus fragile que les autres.
Suite à ces essais, Cervélo, à l’inverse de True Temper, a décidé de prendre en charge le rappel de toutes les fourches Wolf SL.



Comment reconnaître une fourche Wolf SL ? C’est simple, il y a écrit Wolf Superligt sur le haut de la fourche, SL en bas de chaque bras et le Logo CRT (Carbon Rooting technology) de la marque True Temper se trouve à l’intérieur de la fourche.



Que faire si vous avez cette fourche ? « Allez voir votre vélociste, il vous reprendra votre fourche et nous l’enverra. Dès la réception, nous enverrons une fourche 3T Funda Pro. Nous espérons que cela se passe au mieux en deux ou trois jours. Le client n’a bien sûre rien à payer », explique Julien Poomans, responsable du département route de Tribe sport Group qui distribue Cervélo en France.

« Le risque existe, sinon nous ne procéderions pas a un rappel. Mais il n’y a eu que très peu de cas et généralement sur des fourches déjà endommagées. »