parthenay_dessenoix.jpg

Photos : Christophe Guiard

De notre envoyé spécial. Le club de Parthenay a brillé de mille feux cet après-midi lors de l’épreuve sprint de son triathlon. Nicky Samuels et Boris Dessenoix, les deux vainqueurs du jour, portent en effet tous les deux couleurs du TCG 79. Deux autres podiums (Daniel Torok 2e, Cécile Rositano 3e) sont venus s’ajouter à la moisson de la formation locale.

parthenay_samuels.jpg

La Néo-Zélandaise a eu beaucoup plus de soucis pour s’imposer que son camarade de club. Logique car elle effectuait sa rentrée après trois mois d’absence, consécutifs à une fracture de fatigue. La Kiwi a pris la commandement dès le début du vélo pour ne plus le quitter. Malgré une avance d’1’15 sur la Poitevine Sheedy Ryan, elle a dû batailler ferme pour contenir le retour de l’Australienne, venue échouer à une poignée de secondes d’elle. Cette dernière avait doublé à pied la Briviste Léa Duchampt,arrivée en 2e positions à 55’’ de la leader à la fin des 20 km cycliste. La Corrézienne perdra également à pied sa 2e place face à la Belge de Parthenay, Cécile Rositano

parthenay_depart.jpg

Boris Dessenoix a eu beaucoup moins à lutter pour triompher. Le sociétaire TCG 79 savait dès la sortie d’eau que le plus dur avait été fait. Alors que la natation constitue son point faible, il ne concédait que 22 secondes de retard au premier dans cette discipline, l’Australien Jamie Rhodes (Tri Sud 18). Dès le 5e km, il subtilisait la tête de la course au coureur des Antipodes.

Le Parthenaisien a poussé un ouf de soulagement quand il a appris que Simon Billeau, 2e l’an passé qui revenait fort, avait été victime d’un incident mécanique(pédale cassée) au 15e km. Courageux en diable, le Poitevin finira malgré tout le parcours avec une seule pédale, ne concédant finalement que deux minutes dans les cinq derniers kilomètres.

A la fin du vélo, le nombreux public présent jubilait. Avec deux des siens en tête (Boris Dessenoix avec 21 secondes d’avance sur le Hongrois Daniel Torok), la situation était idyllique.D’autant plus que le 3e à avoir rejoint l’aire de transition, l’Australien Jamie Rhodes, pointé à 51 secondes, n’était pas classé dans la catégorie des meilleurs coureurs à pied de la course.

Le suspense ne dura pas longtemps pour la victoire finale. Parti sur les chapeaux de roue, Boris Dessenoix doublait très vite son avantage sur Daniel Torok et filait vers une victoire tranquille. Plus rien ne changea non plus pour les accessits d’honneur, le Hongrois de Parthenay gardant nettement la 2e place aux dépens de l’Australien Rhodes. A noter la belle 4e place, malgré tous ses malheurs, du Poitevin Simon Billeau, vainqueur au sprint de son presque homonyme Nicolas Billet (Saint Jean de Monts).

Comme à l'accoutumée, tout a été parfait durant tout le week-end. Les organisateurs espèrent que la fédération leur octroiera un nouveau label national l'an prochain.

Classements

Hommes

  • 1 Boris Dessenoix (Parthenay)58’06
  • 2 Daniel Torok (Parthenay) 59’19
  • 3 Jamie Rhodes (Tris Sud 18) 1h00’43
  • 4 Simon Billeau (Poitiers) 1h01’06
  • 5 Nicolas Billet (Saint jean de Monts) 1H01’12
  • 6 Jérôme Joussemet (Parthenay) 1h01’26
  • 7 Steve Roy (Parthenay)1H01’39
  • 8 Stephen Nicholson (Tri Sud 18) 1h01’52
  • 9 Nicolas Pizzol (Brive) 1h02’16
  • 10 Nicolas Onillon (Parthenay)1h02’19

Femmes

  • 1 Nicky Samuels (Parthenay) 1h05’58
  • 2 Felicity Sheedy Ryan (Poitiers)1h06’05
  • 3 Cécile Rositano (Parthenay) 1h08’29
  • 4 Léa Duchampt (Brive) 1h08’55
  • 5 Laurie Belkadi (Parthenay) 1h09’08