embrun_preview.jpg

photo : Christophe Guiard
de notre envoyé spécial
Après Félix Martinez quadruple vainqueur, l’Espagne va-t-elle réapparaître au palmarès de l’Embrunman ? L’un des favoris de la 25e édition, programmée demain 15 août, sera en effet Marcel Zamora.

Néophyte sur la course, le triple vainqueur de l’Ironman de Nice n’aura pas la partie gagnée d’avance face au grand spécialiste Patrick Bringer (trois podiums à son actif). Plus de 1100 concurrents sont attendus sur la ligne de départ à six heures du matin, sur la plage du lac de Serre-Ponçon.

En l’absence du tenant du titre Hervé Faure, Patrick Bringer pensait avoir la voie libre pour enfin l'emporte. Avec trois podiums lors des cinq dernières années et une brillante 3e place à Nice, le Montluçonnais semblait un ton au-dessus des autres concurrents engagés. Jusqu’à ce que Marcel Zamora fasse acte de candidature.

Triple vainqueur de l’Ironman de Nice, l'Espagnol a prouvé lors de ses succès qu’il était un excellent grimpeur. Maintenant, rarement par le passé un concurrent a fait tilt lors sa première participation. Il faut bien maîtriser l’épreuve pour s’y imposer. Xavier Le Floch’, qui a échoué lors de ses deux premières tentatives, peut en témoigner.

L’Aixois espère conjurer le signe indien lors de sa troisième venue dans les Hautes-Alpes. Ce sera difficile car le Breton n’a pas été particulièrement en verve cette année, sa 10e place de l’Ironman de Nice en juin dernier en atteste. Enfin sait-on jamais ?

C’est ce que peuvent se dire également le représentant du Team Gir’s José Jeuland (4e à Nice), le Britannique Stephen Bayliss (vainqueur de l’Ironman d’Afrique du Sud 2008 mais seulement 8e à Embrun en 2006), le Tchèque Petr Vabrousek (6 Top 10 en Ironman cette saison), le Dijonnais Gilles Reboul (2e en 2002, 5e en 2003) et le Belge Thierry Claes (3e en 2004, 6e en 2006, 4e en 2007).

Si plusieurs de ces concurrents faisaient l’objet d’une défaillance, certains grands spécialistes pourraient profiter de l’aubaine pour se hisser dans le Top 5 : le représentant du Team Mermillod Laurent Urban (7e en 2002, 8e en 2001, 2003 et 2004), le Valentinois Éric Monnet (6e en 2001, 8e en 2002, 7e en 2003, 4e en 2004 et 7e en 2005), le sociétaire du Tri Aventure 74 Pascal Giguet (6e en 2007), le Beaunois Romuald Lepers (7e en 2004) et l’Aixois Thierry Zieger (5e en 2004).

Chez les femmes, la compétition devrait se circonscrire à un match à deux entre Bella Comerford et Audrey Cléau, soit la gagnante de l’édition 2002 contre celle de l’an passé. Sur le plan chronométrique, l’avantage est à l’Écossaise qui avait réalisé 11h41’56 (2e meilleure performance de tous les temps) contre 11h57’40 pour l’Aixoise. Cette dernière a malgré tout des raisons d’espérer car, lors de son succès, elle a dominé Estelle Leroi qui elle-même avait battu sa rivale lors de l’édition de 2006. L’Italienne Laura Mazzuco (5e en 2007) et la Stéphanoise Aline Choretier (5e en 2006 et 6e en 2003) semblent les mieux placées pour compléter le podium.

Pour la majorité des 1100 concurrents, l’objectif sera de franchir la ligne d’arrivée, surtout si les conditions atmosphériques ne leur sont pas très favorables (ndlr : de la neige était peut-être annoncée en haut de l’Izoard).

Un Courte Distance, qui réunira près de 400 triathlètes, sera donné pendant que les concurrents de l’Embrunman seront sur le parcours vélo long de 190 km. Coup d’envoi 8h30.

Classements 2007
Hommes

  • 1 Hervé Faure (Aix)9:48:58
  • 2 Patrick Bringer (Clermont) 10:07:33
  • 3 Sébastien Berlier (Sables) 10:16:29
  • 4 Thierry Claes (Belgique) 10:28:57
  • 5 Anthony Philippe (Beaune) 10:51:30
  • 6 Pascal Giguet (Tri Aventure 74) 10:57:53
  • 7 Eric Pinna (Tos) 11:05:24
  • 8 Benjamin Landier (Nice) 11:08:23
  • 9 Yann Raymond (Belfort) 11:13:58
  • 10 Dominique Molard (Embrun) 11:15:25

Femmes

  • 1 Audrey Cléau (Aix) 11:57:39
  • 2 Alexandra Louison (Saint-Etienne) 12:08:16
  • 3 Estelle Leroi (Clermont) 12:31:11
  • 4 Nathalie Paillex (Aix Savoie) 12:59:04
  • 5 Laura Mazucco (Italie) 13:10:29