monaco_poulat.jpg

photo : Christophe Guiard
Stéphane Poulat se lance-t-il dans une nouvelle voie ? Non retenu pour les Jeux Olympiques, le Beauvaisien participera début septembre à un Longue Distance. Et pas n'importe lequel puisqu'il s'agit du 70.3 de Monaco.

Après une grande carrière en CD, il peut espérer briller sur Half Ironman dont les distances semblent lui convenir comme un gant. Sur 1,9 km de natation, il devrait mettre plusieurs longueurs à la plupart des concurrents. Le vélo est également un de ses points forts. En course à pied, la vitesse acquise après d'innombrables Coupes du Monde lui permettra sûrement de réaliser un excellent temps sur semi. Bref, Stéphane Poulat sera à ranger dans le rang des favoris.

Le Beauvaisien trouvera sur sa route quelques sacrés spécialistes, comme Marcel Zamora, le tenant du titre. L'Espagnol ne viendra pas pour faire de la figuration. Je crois que je peux encore gagner puisque c'est une course que je connais bien et qui est très adaptée à mes qualités de triathlète. Le fait d'avoir gagné Nice cette année et les deux éditions antérieures me donnent beaucoup de confiance. Je me sens très en forme, prévient-il. Reste à savoir comment il a récupéré de ses efforts à Embrun.

Stéphane Poulat aura aussi à faire à Chris McCormack, le vainqueur d'Hawaii et auteur de nombreuses victoires sur 70.3, ainsi qu'à l'Allemand Thomas Hellriegel, premier Allemand victorieux à Kona (1997). Le Beauvaisien devrait aussi se méfier du Suisse Mike Aigroz, lui aussi ancien spécialiste du Court, de Nicolas Lebrun, médaillé de bronze en 2007 dans la Principauté, et de l'Allemand Andreas Raelert, 4e du dernier Euro CD.

Chez les femmes, l'attraction viendra de Christel Robin, championne de France LD et 3e l'an dernier à Monaco. Je viens à Monaco pour faire une belle course et mettre en application tout ce que j'ai travaillé cette année. L'an dernier, c'était ma première course sur ce format. J'arriverai donc en septembre avec une plus grande expérience et une bonne connaissance de la distance. Un podium, et surtout une première place sont dans un coin de ma tête, assure la Niçoise qui aura pour principale adversaire Virginia Berasategui. L'Espagnole vient de gagner le 70.3 d'Allemagne.

Le 70.3 de Monaco se disputera le 7 septembre prochain, avec plus de 1100 concurrents au départ. Une chose est certaine, beaucoup de regard convergeront vers Stéphane Poulat.