App._Myotest.jpg
Photo: Myotest

Les triathlètes ont toujours été à la pointe de la technologie. Cardio, compteur, capteur de cadence, de puissance, électrostimulateur, etc.… Ils utilisent toujours les produits high-tech. Un leur manquait : le Myotest. Qu’est-ce exactement ? Triathlete l’a testé pour vous.

Le Myotest, ce petit appareil orange, de la taille d’un lecteur Mp3, a débarqué en France il y a quelques mois. On lit sur la boîte : « Mesure, comprends, progresse. » A la lecture, rien d’évident sur l’utilité de ce produit. Pourtant, il s’agit d’une innovation. Il s’agit en effet du premier appareil qui mesure en quelques minutes le niveau de performance musculaire. Il calcule la puissance, la force et la vitesse d’un geste sportif, mais aussi la hauteur d’un saut, le temps de contact ou encore la résistance à la fatigue. Vous pouvez désormais mesurez vos muscles à tout moment, n’importe où dans le monde. Le Myotest permet donc de contrôler en permanence vos progrès, l’efficacité de votre programme d’entrainement et votre niveau de fatigue. Tout cela dans le but d’avoir une indication précise et chiffré de votre état de forme. C’est un peu comme un programme d’amaigrissement : il faut disposer d’une bonne balance afin de mesurer votre poids et vos progrès.

Qualitatif et non pas quantitatif. Une phrase souvent répétée mais pas si évidente à mettre en place. Le Myotest ne fait pas que mesurer, il donne aussi des indications d’entraînement. Cela permet d’obtenir des gains de performance en un minimum de temps.
Comment cela fonctionne-t-il ? Pour faire simple, l’appareil est équipé d’un accéléromètre. Ce capteur enregistre les variations d’accélération lors d’un exercice. Une fois l’accélération connue, l’appareil calcul la force en Newton (masse multipliée par accélération). L’intégrale de l’accélération permet de calculer la vitesse, ce qui permet d’avoir la puissance en watts (force multiplié par vitesse).

Place au test. Dans la boîte : le petit appareil, une ceinture et un DVD. Première chose à faire, rentrez vos données d’utilisateurs (poids, taille, âge…). Plusieurs utilisateurs sont possible. La prise en main est très facile. 5 boutons en tout, rien de compliqué (deux flèches, un bouton échap, un bouton entrer et un on / off). Plusieurs mesures sont possibles, et pas besoin d’êtres dans une salle de musculation pour tous les faire.
A chaque sport ses muscles, pour le triathlon, le manuel conseille :
Développé couché, saut puissance (SJ), saut détente (CMJ), demi-squat pour les mouvements d’extension des bras, de raideur musculaire (stiffness) et l’extension des jambes et des hanches. Mais d’autres tests complémentaires sont conseillés pour chacun des trois sports.
Regarder le DVD est indispensable avant de faire le moindre test. La vidéo explique en détail comment se positionner, les défauts que vous pourriez avoir, etc. Vous, vous en passerez au bout de quelques essais.

Le test se déroule d’une manière très simple. La ceinture Myotest autour de la taille qui soutient l’appareil et vos running. Une fois l exercice choisi, des bips vous donnent des indications sur le saut à effectuer. Il existe des bips courts, des longs, des doubles, d’où la nécessité de regarder le DVD. Si l'une des tâches n’a pas été correctement accomplie, le boîtier vous le fait savoir. A la fin du test, les résultats apparaissent à l’écran et vous donnent aussi votre progression.
En branchant le Myotest sur le Pc, vous accédez directement à des fonctions avancées qui permettent d’analyser, comparer et stocker les données. Tout se fait sur le web, il n’y a pas besoin d’installer un logiciel. Sur le site, il est possible de voir les résultats sous forme de graphiques et de séquences historiques. Il est aussi possible de partager vos données avec ses entraîneurs, amis ou co-équipiers. Cette plateforme en ligne permet donc une comparaison avec d’autres utilisateurs : vous voyez comment vous situez par rapport aux membres de votre club, d’un groupe d’athlètes ou même avec les meilleurs athlètes mondiaux utilisant le Myotest.

Il existe une autre version, le Myotest Pro. L’appareil est identique, seul un logiciel l’accompagne. Et le terme « pro »est très bien adapté ! Si vous n’êtes pas entraîneur, médecin, préparateur physique ou kinésithérapeute, ce logiciel ne vous sera d’aucune utilité. Ce logiciel est une véritable plateforme d’investigation professionnelle qui permet de décomposer chaque mouvement sportif avec une représentation graphique de l’activité musculaire. Novice s’abstenir. Les fonctions avancées du web sont suffisantes.

Alors, que penser du Myotest ? Un produit sympathique et facile d’utilisation quand on en a l'utilité. Il coûte tout de même 499 €, le prix d’un appareil d’électrostimulation. Vaut-il mieux mesurer pour progresser ou stimuler ?

Par Vincent Castaner

Données techniques

  • Dimensions : 54.2 x 102.5 x 10.7
  • Poids : 58 g
  • Accéléromètres 3 axes
  • 5 utilisateurs
  • 6 – 8 h d’autonomie
  • Myotest : 499€
  • Myotest Pro : 999 €