vansteelant_geel_preview.jpg

photo : ITU
Son frère Benny y avait été sacré champion du monde en 2004. Geel sourira-t-elle à Joeri Vansteelant ? Le Belge s’apprête à remettre son titre de champion du monde de duathlon Longue Distance dimanche dans la ville flamande.

Un titre qu’il avait conquis le 21 octobre dernier à Richmond (Etats-Unis) dans des conditions particulièrement émouvantes. Le sociétaire de Mulhouse s’était en effet imposé quelques semaines après le décès de son aîné, victime d’un accident de la route alors qu’il s’entraînait à vélo. Le souvenir de Benny sera forcément présent dans une cité qui l’avait élevé de héros en 2004. Cette situation particulière devrait donner des ailes à Joeri qui aura toutefois face à lui une redoutable concurrence.

A commencer par ses dauphins de l’an dernier, son compatriote Maris Koen (3e en 2007) et l’Espagnol Javier Garcia, médaillé d’argent. Le Danois Kenneth Rasmussen, 4e l’an passé, est également un homme à surveiller de près, tout comme le Hollandais Armand Van der Smissen. Le concurrent le plus dangereux pour Joeri Vansteelant pourrait être le très rapide coureur à pied portugais Lino Barruncho, son coéquipier à Mulhouse.

Les Français auront aussi sûrement leur mot à dire, avec comme leader Anthony Leduey et Nicolas Lebrun, 3e à Geel en 2004. Dominique Duchêne, spécialiste des longues distances, devrait lui aussi se mêler à la bagarre. Vincent Alderbert, meilleur tricolore en 2007 au Mondial LD, sera absent alors qu’il vient pourtant de décrocher au Val d’Aran le titre national de la spécialité.

Chez les femmes, Marion Clignet, la championne de France, n’effectuera pas non plus le déplacement. Une seule Française est engagée : Isabelle Ferrer avait décroché l’an dernier la 7e place. La sociétaire d’Issy-les-Moulineaux aura face à elle les Britanniques Catriona Morrison et Michelle Lee, respectivement championne et vice-championne du monde en titre. En revanche, la Hollandaise Yvonne Van Vlercken, la récente gagnante de Roth et médaillée de bronze en 2007, brillera par son absence.

La course élite démarrera dimanche à 13h20 (13h24 pour les femmes) sur un format susceptible de provoquer de nombreux retournements de situation (18 km à pied + 74 km à vélo + 9 km à pied). L’épreuve des groupes d’âge réunira 298 athlètes, dont une vingtaine de Français (voir liste ci-dessous).
ferrer.jpg

Les Français engagés
Elites
Femme

  • Isabelle Ferrer

Hommes

  • Dominique Duchene
  • Thibaut Humbert
  • Anthony Le Duey
  • Nicolas Lebrun
  • Pascal Schuler

Groupes d’âge

  • Amelie Chehensse (25-29F)
  • Olivier Convenance (25-29M)
  • Cédric Largajolli (25-29M)
  • Xavier Boulanger (30-34M)
  • Jeremy Boulogne (30-34M)
  • Karim Driss (30-34M)
  • Franck Manoury (30-34M)
  • Laurent Martinou (30-34M)
  • Vincent Winnicki (30-34M)
  • Karine Temporelli (35-39F)
  • Kikham Choummanivong (35-39M)
  • Franck Paget (35-39M)
  • Michael Quille (35-39M)
  • Xavier Vidonne (35-39M)
  • Sophie Chabut (40-44F)
  • Olivier Chassin (40-44M)
  • Franck Dernoncourt (40-44M)
  • Christian Hellebois (40-44M)
  • Laurent Legrand (40-44M)
  • Thierry Lippi (40-44M)
  • Claude Rocland (40-44M)
  • Patrick De Souza (45-49M)
  • Eric Morlet (45-49M)
  • Michel Bouvard (50-54M)
  • Etienne Caprin 50-54M)
  • Bertrand Sockeel 50-54M)
  • Francoise Hantke (55-59F)
  • Francis Viet (55-59M)
  • Gérard Aubry (60-64M)
  • Jacques Roy (65-69M)