Andre_st_cyr.jpg

Photo d'archives : Anthony Chaumontel / sportimages%%

La 3e manche de D2 qui s'est déroulée dimanche au Lac des Settons a redistribué les cartes. Chez les hommes, Versailles et Saint Jean de Monts se sont replacés dans la course à l'accession en terminant au deux premières places. Chez les femmes, le vainqueur Lyon vient perturber le duel prévu entre Noyon et Charleville.

Comme bien souvent chez les hommes, tout s'est joué à pied. Suite à l'abandon sur chute de l'un de ses leaders Peter Fredman, Gonfreville, 2e avant cette étape, n'espérait plus grand chose dans cette dernière discipline. D'autant plus que le club normand savait que son autre Britannique, Harry Wilshire, qui s'était blessé à l'entraînement, ne pourrait pas courir sa pleine mesure. Résultat des courses: malgré une brillante 6e place de Bruno Freuendenreich, Gonfreville a obtenu une modeste 8e place qui le relègue au 3e rang au général.

Les deux premières positions, synonymes de D1, sont désormais occupées par Montpellier et Saint Jean de Monts. Si le club Héraultais a conservé son fauteuil de leader, il n'a pas particulièrement brillé dans la Nièvre (4e). La formation languedocienne limite la casse grâce à la superbe 3e place de Julien Vlaemynck, très régulier depuis le début de cette compétition. De leur côté les Vendéens doivent leur 2e place à l'étape au Britannique Adam Fitzakerley qui n'a trouvé qu'un seul concurrent sur sa route pour lui barrer la victoire.

Malgré leur classement flatteur, ces deux clubs ne peuvent pas crier victoire pour autant car le trou n'est pas fait. Troisième désormais, Gonfreville ne compte que six points de retard sur Montpellier et surtout seulement trois sur Saint-Jean de Monts. Une autre formation peut aussi encore rêver de D1 : Versailles. Seulement 6e à l'amorce de cette 3e manche, le club francilien est remonté à la 4e place au général, à six points du deuxième. Pourquoi une telle progression ? Tout bonnement parce que Versailles s'est imposé au Lac des Settons. Sans coup férir (8 points d'avance) et avec une victoire individuelle à la clé. C'est en effet Thomas André qui a franchi la ligne en 1e position. Le junior francilien (3e du dernier championnat de France de sa catégorie) semble avoir franchi un cap ces dernières semaines.

En queue de classement, rien n'a changé en revanche. Les deux dernières places sont toujours occupées par Brive et Saint-Quentin, les Corréziens cédant toutefois leur la lanterne rouge aux Yvelinois.

Classements

Individuel

  • 1 ANDRE THOMAS (Versailles) 57:29
  • 2 FITZAKERLEY ADAM (Saint Jean de Monts) 57:36
  • 3 VLAEMYNCK JULIEN (Montpellier) 57:39
  • 4 BOLON NICOLAS (Valence) 57:43
  • 5 PIERRET PASCAL ( Besançon) 57:44
  • 6 FREUENDENREICH BRUNO (Gonfreville) 57:45
  • 7 COMBALUZIER FABIEN (Versailles) 57:49
  • 8 LARDIER JONATHAN (Besançon) 57:51
  • 9 MAC CARTNEYKRISTIAN (Cesson) 57:51
  • 10 CROWTHER JASON (Saint-Avertin) 57:52

Équipes

Étape

  • 1 Versailles 24
  • 2 st Jean de Monts 22
  • 3 Besancon 20
  • 4 Montpellier 18
  • 5 Cesson 17
  • 6 St Etienne 16
  • 7 Piranhas 15
  • 8 Gonfreville 14
  • 9 Valence 13
  • 10 Guebwiller 12

Général après trois étapes

  • 1 Montpellier 64
  • 2 St Jean de Monts 61
  • 3 Gonfreville 58
  • 4 Versailles 55
  • 5 Cesson 52
  • 6 Besancon 49
  • 7 St Etienne 42
  • 8 Piranhas 43 1
  • 9 Valence 42
  • 10 Saint Avertin 37
  • 11 Lyon 27
  • 12 Ploemeur 26
  • 13 Caen 26
  • 14 Guebwiller 24
  • 15 Tri Littoral 59 23
  • 16 la Rochelle 20
  • 17 Asptt Strasbourg 16
  • 18 Pau 16
  • 19 Brive 13
  • 20 St Quentin 11

Chez les femmes également, le duo de tête a changé. Alors que tout le monde pensait que Charleville, largement en tête, se dirigeait tout droit vers la D1, la formation ardennaise a flanché dans la Nièvre en ne terminant que 5e de l'étape. Elle a payé au prix fort l'absence d'Inna Tsyganok (2e à Pierrelatte). Charleville s'est donc fait doubler non seulement par Noyon (2e de l'étape grâce à une nouvelle victoire de Cassandre Pelcef)) mais aussi par Lyon. La formation rhône alpine a créé la surprise en décrochant la palme. Sa performance est d'autant plus méritoire qu'elle a été réalisée grâce à des jeunes (les cadettes Julie Milan (7e) et Anaiïs Chantelauze (8e) et la junior Linde Herremann (17e)).

Le 13 septembre, la finale à Betton s'annonce passionnante car les trois clubs de tête au général se tiennent en un point , Noyon et Lyon menant la danse devant Charleville. En queue de classement, la cause semble entendue pour Avion, irrémédiablement lâché.

Classements

Individuel

  • 1 PELCEF CASSANDRE (Noyon) 1:06:43
  • 2 MOY CLEMENCE (La Rochelle) 1:07:29
  • 3 LETOT DOUMIC (Charleville) 1:07:45
  • 4 SAUTENET ADELAIDE (Val de Gray 1:07:50
  • 5 PRAT MARIE CLEMENCE (Guebwiller) 1:08:02
  • 6 MORIER PAULINE (Tricastin) 1:08:06
  • 7 MILAN JULIE (Lyon) 1:08:17
  • 8 CHANTELAUZE ANAIS (Lyon) 1:08:24
  • 9 DARRAS NATHALIE (Noyon) 1:08:29
  • 10 CHUBERRE JULIE (Orléans) 1:08:34

Équipes

Étape

  • 1 Lyon 18
  • 2 Noyon 16
  • 3 Val de Gray 14
  • 4 la Rochelle 12
  • 5 Charleville 11

Général après trois étapes

  • 1 Noyon 46
  • 2 Lyon 46
  • 3 Charleville 45
  • 4 Lomme 36
  • 5 Val de Gray 36
  • 6 la Rochelle 34
  • 7 Tricastin 25
  • 8 Guebwiller 22
  • 9 Plouay 21
  • 10 Orléans 18
  • 11 Dijon 16
  • 12 Bourges 14
  • 13 Avion 10