TYR_12.jpg
Photos : Tyr

Tyr Racer Rise, c’est le nom de la combinaison que portera l’équipe de France de natation aux prochains Jeux Olympiques. Triathlete l’a testée pour vous.

Tyr est un des plus importants équipementiers de natation depuis plus de 20 ans. A l’ occasion de l’open de natation de Paris, la marque américaine a présenté sa dernière nouveauté. Conçue et réalisée spécialement pour les JO de Pékin, la combinaison est aux couleurs du drapeau français.
« C’est la combinaison la plus en avance techniquement jamais portée par l’équipe de France de natation. En associant une technologie de pointe et un design audacieux, Tyr offre aux nageurs la combinaison la plus rapide dans la piscine » assure l’ancien sélectionné olympique Franck Horter, le directeur de Tyr (ndr : et frère de Lionel, l'entraîneur de Laure Manaudou). Cette combinaison a déjà fait ses preuves puisque Amaury Levaux est devenu le deuxième homme le plus rapide de l’histoire sur 50 m en nageant en moins de 22'' .

Mais qu’a-t-elle de si innovant ?
La fédération internationale de natation a homologué la Tyr Racer Rise qui a été développée pour améliorer la posture du corps et par la même réduire les traînées de forme et de vague. Sa matière épousant parfaitement les muscles et ses propriétés hydrophobes aident le nageur à se positionner plus haut. La Tracer Rise utilise la technologie Rapid Boundary qui est composée à la fois d’une micro-couche en polyuréthane imperméable qui a un coefficient de résistance très bas et d'un tissu ultraléger et perlant. Les coutures de la Tracer Rise, pensées pour limiter l’oscillation musculaire et maximiser l’efficacité de l’oxygène, sont adaptées au contour des muscles : une première du genre.
La technologie Rapid Boundary offre une meilleure perlance de l’eau pour limiter l’absorption de l’eau et le trappage lors des nages à grande vitesse. Développée avec la microfibre la plus résistante du marché, la Tracer Rise est un produit plus stretch et qui a de meilleures propriétés de rétention.

Première question lorsqu’on voit la combinaison : comment vais-je renter dedans ? Bien plus serrée qu’une trifonction et bien plus difficile à mettre qu’une combinaison néoprène.
Comptez dix bonnes minutes ! On se sent assez oppressé. Une chose est sûre, c’est une combinaison de compétition qu’on ferme uniquement au moment du départ et qu’on ouvre à la sortie d’eau.
Dès la première coulée, sensation garantie, on glisse vraiment. Même une « clé à molette » sentirait la différence. Les mouvements de bras se font très facilement et cette impression d’oppression disparaît complètement. On se sent nager « techniquement bien », les jambes flottent presque seules. Dossistes, cette combinaison n’est pas pour vous. En effet, la plaque de polyuréthane imperméable se trouve sur le ventre. Rassurez-vous, une version dossiste sera bientôt disponible. Pour les brasseurs, le problème est différent : c’est derrière les genoux qu’une gêne apparaît. Là aussi, une solution existe puisque la combinaison existe en version jambes courtes.
Et c’est cette version qui pourrait intéresser les triathlètes. Aux allures de trifonction mais sans chamoisine, les triathlètes de Courtes Distances et de Sprints ainsi que les adeptes de l'aquathlon seront ravis.
Pour ce qui concerne les autres distances, sachez que Tyr propose des trifonctions aux Etats-Unis. Chrissie Wellington en portait une lors de son sacre hawaiien. Pas encore vendue en France, cela ne saurait tarder, explique le directeur de Tyr : « Nous n’avons pas trouvé de fabricant pouvant respecter notre cahier des charges. Nous serons présents en France pour la saison 2009. »

Vincent Castaner

Prix : 399 €
Informations sur www.tyr-shop.com
N° consommateur 03.90.29.20.75

TYR_3.jpg