morel_mondial.jpg

Photo d'archives : Thierry Deketelaere
Les championnats du monde auront lieu du jeudi 5 juin au dimanche 8 juin à Vancouver. Ce sont les juniors qui ouvriront le bal demain. Tous les deux titrés lors du championnat d'Europe, Emmie Charayron et Vincent Luis ont les moyens de viser l'or au Canada. David Obozil, Charlotte Morel et Marine Bonnetaud sont les autres tricolores engagés.

Les filles vont devoir se coucher de bonne heure car leur épreuve est programmée à sept heures du matin (16 heures en France).

Emmie Charayron retrouvera au Canada les adversaires qu'elle a battues au championnat d'Europe : la Britannique Kirsty McWilliam, la Portugaise Anaïs Moniz, les Russe Natalia Efremova et Mariya Shorets et la Belge Sofie Hooghe. Le danger pour la Briviste devait plutôt venir de l'Australienne Gentle, médaille d'argent l'an passé à Hambourg. La Canadienne Paula Findlay, 6e en 2007, sera également à surveiller de près. 9e de l'Euro de Lisbonne, la Beauvaisienne Charlotte Morel essaiera de retrouver la forme qui lui avait permis de terminer 8e de cette même course l'an passé. Quant à la Pisciacaise Marine Bonnetaud (12e de l'Euro), elle tentera de se rapprocher le plus possible du Top 10.

Les garçons s'élanceront deux heures après les filles (9h au Canada, 18 h en France). L'an passé, les Européens avaient laminé le reste du monde en prenant les 5 premières places. De ce quintet, ne sont restés dans la catégorie que le Français Vincent Luis (3e) et le Russe Denis Vassiliev (5e). Le sociétaire de Sainte-Geneviève a confirmé sa progression en remportant l'Euro de Lisbonne le 10 mai dernier. À cette occasion, il avait dominé au sprint le Portugais Joao Silva qui avait déçu à Hambourg l'an passé (seulement 8e). Ce dernier devrait être une nouvelle fois son plus redoutable adversaire. Ce duo de choc devra garder un œil sur le Britannique Jonathan Brownlee (le frère cadet d'Alistair sacré en 2006 et argenté en 2007) dont la fin de course à Lisbonne n'est pas passée inaperçue. Le principal danger pour les Européens devrait venir de l'Australien Joshua Amberger qui avait faibli en fin de course l'an passé (6e) après avoir longtemps figuré aux avant-postes. Les ambitions seront moins élevées pour le deuxième tricolore présent, David Obozil. Excellent 18e de l'Euro, l'Autunois essaiera de sortir parmi les premiers de l'eau (comme il sait le faire ) pour donner un coup de main à son compatriote Vincent Luis.