mccormak_hawaii.jpg

A un peu plus d'un mois de son incroyable défi de doubler Francfort et Roth, Chris McCormack semble déjà affûté. Il s'est en effet imposé avec facilité samedi dernier lors du 70.3 d'Hawaii. Il avait déjà gagné l'an dernier (devant Patrick Vernay).

Cette course n'offrant aux pros ni prize money ni slot pour Kona, l'Australien s'est déplacé sur Big Island d'abord pour retrouver les conditions de l'Ironman d'Hawaii. Et il a été servi puisque le vent a soufflé fort. Il était à la fois de face et de côté. C'était extrêmement dur. Cela ne l'a pas empêcher de beaucoup forcer à vélo avant de ralentir la cadence à pied. Il a en effet avalé les 90 km en 2h13'52 (2'20 moins vite qu'en 2007) avant de boucler son semi en 1h21'26 (3'14 moins vite que l'an dernier). Cela lui a suffi pour distancer Luc McKenzie, son compatriote et compagnon d'entraînement, de près de 8'.

Je ne tire aucun enseignement de cette course. Mon résultat n'a pas de signification pour le futur, indique Chris McCormack. Mais venir ici, s'entraîner et courir ici dans des conditions proches de celles de l'Ironman peuvent faire une grand différence en octobre. Cela a été le cas pour Peter Reid (triple vainqueur à Kona) et Normann Stadler. Cela en fera une grande pour moi. Mark Allen a mis sept ans pour s'habituer à Hawaii. Tout ce qui peut me permettre de réduire ce délai est important.

Samantha McGlone pourrait tenir le même discours. Victorieuse en 4h30'38, elle tenait à courir sur Big Island pour préparer au mieux son futur duel en octobre face à Chrissie Wellington.

Hommes

  • 1. Chris McCormack (Aus) 4:04:22
  • 2. Luke McKenzie (Aus) 4:12:05
  • 3. Timothy Marr (USA) 4:15:17
  • 4. Andrew MacKay (Nzl ) 4:22:13
  • 5. Daiki Masuda (Jpn) 4:22:55

Femmes

  • 1. Samantha McGlone (Can) 4:30:38
  • 2. Tyler Stewart (USA) 4:34:21
  • 3. Kate Bevilaqua (Aus) 4:35:03
  • 4. Alison Fitch (Aus) 4:36:16
  • 5. Gina Kehr (USA) 4:57:46