CD_H_ARRIVEE.jpg

Photos : Thierry Deketelaere

D’un de nos envoyés spéciaux. Le championnat de France CD était ouvert en l’absence des membres de la PO. Il ne fallait donc pas manquer l’occasion. C’est Yohann Vincent (Mulhouse) qui a le mieux saisi sa chance.

Récent 3e des championnats d’Europe de duathlon, il s’empare pour la première fois du titre de champion de France de triathlon Courte Distance. Le sociétaire de Mulhouse à été impressionnant à pied cet après midi sous le soleil de Belfort.

Avant le départ, les pronostics allaient à tout va dans le public. Mai aucun nom ne se détachait plus qu’un autre. C’est sans combinaison que les élites s’élançaient dans le lac de Malsaucy. Le public était nombreux. Dès les premiers mètres, Sylvain Sudrie (Beauvais) et David Hauss (Lagardère Paris) prenaient le large. Au terme des 1500m, ils disposaient d’une confortable avance de 45’ sur un groupe de poursuivants constitué de Nicolas Becker (Montluçon), Karl Shaw (Saint-Raphaël) et des pensionnaires de Poissy (Cyril Moreau et Sylvain Dodet).

A vélo, suite à une mauvaise transition, Hauss ne prenait pas la roue de Sudrie. Ce dernier partait donc pour un contre-la-montre en solitaire de 40 km. C’est avec cette même technique qu’il avait remporté ses titres de champions de France U23 en 2004 et 2005. Mais c’était sans prendre en compte Charly Loisel.

Après sa troisième place ce matin sur le LD, il avait décidé d’aider ses coéquipiers de Poissy à vélo. La preuve, il n’avait même pas mis ses chaussures de courses à pied dans le parc à vélo. Sylvain Sudrie se faisait donc avaler par le peloton composé de cinq membres de Poissy qu’avait ramené Loisel. Ce dernier abandonnait peu après. La réaction du Piscaciais sera controversée. Becker décidait d’attaquer et Sudrie le suivait peu après.

Les deux hommes posaient le vélo avec 15’’ d’avance sur le peloton. Sudrie partait avec Becker dans son sillage. 40’’ derrière évoluait un groupe où figuraient les pensionnaires de Poissy (Dodet, Rouault et Daubord) et Yohann Vincent. Très Rapidement, Roualt se lançait à l’assaut de la première place. Au 5e km, il dépassait Sudrie après avoir doublé Becker. Vincent était à une trentaine de secondes de lui. Revenu en 2e position, le Mulhousien avait la surprise de voir Rouault s’effondrer à terre, pris de maux de ventre. La perspective du titre s’ouvrait grand à lui et il ne gâchait pas l’occasion.

CD_H_DEPART.jpg

CD_H_VELO_SUDRIE.jpg

Podiums

Elites

  1. Yohann Vincent (Mulhouse) 1 :48 :55
  2. Nicolas Becker (Montluçon) 1:49:06
  3. Sylvain Sudrie (Beauvais) 1:49:24

Espoirs

  1. Brice Daubord (Poissy) 1 :50 :09
  2. Sébastien Troccaz (Montpellier) 1 :51 :17
  3. Pierre Guivarc’h (Rouen) 1 :51 :45

Scratch

  1. Yohann Vincent (Mulhouse) 1 :48 :55
  2. Nicolas Becker (Montluçon) 1:49:06
  3. Sylvain Sudrie (Beauvais) 1:49:24
  4. Sylvain Dodet (Poissy) 1 :49 :37
  5. Toumy Degham (Mulhouse) 1 :49 :51
  6. Brice Daubord (Poissy) 1 :50 :09
  7. Karl Shaw (Saint-Raphaël) 1:50:23
  8. Cyril Moreau (Poissy) 1:50:30
  9. Jonathan Lardier (Besançon) 1:50:40
  10. Laurent Suppi (Les Sables Vendée) 1:50 :49

CD_H_BECKER.jpg