photo d'archives : Christophe Guiard
D'un de nos envoyés spéciaux. Certes, Julien Loy, le champion du monde ne sera pas là. Mais le championnat de France Longue Distance rassemblera dimanche à Belfort tout ce qui se fait de mieux en LD (à l'exception de Patrick Vernay, davantage focalisé sur l'Ironman). Stéphan Bignet doit s'attendre à une sacrée partie de manivelles pour conserver son titre.

Le Beauvaisien fait bien sûr partie des favoris. Cet ancien spécialiste du CD (ndlr : participant aux JO de Sydney) excelle sur le format proposé (3 x 80 x 20). Mais contrairement à l'année dernière, la police qui l'emploie l'oblige désormais à travailler normalement. Il n'est plus détaché pour se préparer. Cela fait évidemment une énorme différence face à des adversaires qui consacrent leur temps au triathlon.

C'est le cas de son dauphin à Gérardmer. Charly Loisel devrait animer la partie natation et le vélo. Reste à savoir si le sociétaire de Poissy aura suffisamment d'avance à pied. Malgré tout, il a montré par le passé qu'il peut très bien courir sur ce format, comme il l'avait prouvé en 2005 lors de sa victoire au championnat de France. Un autre homme risque de provoquer d'énormes dégâts à vélo. François Chabaud s'est montré très impressionnant la semaine dernière lors du Challenge France. Le pensionnaire de Triathl'Aix tient incontestablement la grande forme.

Gilles Reboul est plus dans l'expectative, lui qui a peu couru cette saison. L'an dernier, sur le même circuit de Belfort, il avait effacé dix minutes de retard en course à pied pour échouer à quelques secondes de Benjamin Sanson. Le Dijonnais, 3e l'an dernier au France, devrait être particulièrement à l'aise à pied sur le tracé fait de stabilisé. Xavier Le Floch, un autre grand spécialiste de la course à pied, pourrait avoir son mot à dire. Le vice champion du monde devra pour cela ne pas trop concéder de temps à vélo.

Sébastien Berlier est comme Stéphan Bignet un ancien spécialiste du Court. Et pour sa première saison en 2007 sur le Long, il s'est montré particulièrement performant (3e au Mondial). Seul hic, il a changé de vélo il y a quinze jours mais n'a pas encore trouvé la bonne position. La semaine dernière à Niederbronn, il avait souffert de contractures musculaires dès le 30km à vélo et avait été contraint à l'abandon. Espérons pour lui qu'il aura réglé ce problème. Parmi les outsiders figurent Benjamin Pernet (Metz) et Nathan Shaw (Saint-Raphaël).

Chez les femmes, la course devrait se résumer à un duel entre Delphine Pelletier et Christelle Robin. Avec une question majeure : comment la Beauvaisienne aura récupéré de ses efforts consentis la veille pour sa victoire sur Courte Distance ? Elle avoue ne pas avoir puisé dans ses réserves à pied. Malgré tout, la pluie qu'elle a endurée peut laisser des traces sur l'organisme. Et la Niçoise, avec qui elle s'entraîne à l'entraînement, roule plus fort qu'elle. Du moins à l'entraînement. Malgré tout, la toute nouvelle championne de France CD possède une petite marge sur sa rivale pour rêve d'un doublé inédit. Réponse dimanche sur les coups de midi.

En plus du titre national, la course est qualificative pour le Mondial. Julien Loy, lui, peut dormir sur ses deux oreilles. Son forfait ne changera rien à sa sélection. Le champion du monde est en effet qualifié d'office.