IRONMAN DE LANZAROTE

photo d’archives : Christophe Guiard
(de notre envoyé spécial). Souvent décrite comme le Hawaii de l’Europe, l’île de Lanzarote accueillera samedi 24 mai la 17e édition de son Ironman. Triathlete sera sur place pour couvrir l’épreuve, un des must du Vieux Continent.

Cet Ironman est considéré comme l’un des plus durs du monde par son dénivelé (2550 m) et ses conditions climatiques (chaleur et vent), mais aussi comme l’un des plus beaux (paysages à perte de vue, palmerais, mers de roche volcanique…).

Ils seront 1200 athlètes à rentrer dans l’eau samedi matin. L’Estonien Ain Alar Juhanson, vainqueur à Lanzarote en 2005 et 2006, partira avec le dossard n°1. Ce géant (ndlr : près de 2 m) a toujours fait des ravages à vélo. Autre favori, le Belge Bert Jammaer, 4e l’an passé sur l’île des Canaries, s’est surtout fait remarqué par sa 12e place à Hawaii en octobre dernier. L’Anglais Stephen Bayliss, récent vainqueur de l’Ironman Afrique du Sud, en grande forme en ce début de saison, viendra jouer les trouble- fêtes. Pour lui, la question sera de savoir s’il a récupéré de ses efforts déployés à Port Elizabeth. Chez les femmes, l’Espagnole Virginia Berastegui (gagnante en 2004 et 2005) devra se méfier de la Canadienne Tara Norton, 2e en 2007. A noter que l’athlète ibère avait été contrôlée positive à l’EPO à l’issue d’une de ses victoires à Lanzarote.

Parmi les concurrents, 60 français ont fait le déplacement, l’occasion pour eux de prétendre à l’un des 60 dossards pour Kona. Aucun n'est inscrit chez les pros.