gp_moulai_arriv_e.jpg

photos : Christophe Guiard
(de notre envoyé spécial). Frédéric Belaubre et Tony Moulai ne se quittent plus. Les deux hommes ont refait le coup de Lisbonne où ils avaient pris, la semaine dernière, les deux premières places de l’Euro. A Dunkerque aujourd’hui, en ouverture du Grand Prix, les rôles ont été inversés.

Tony Moulai s’est en effet imposé au prix d’un superbe retour à pied. Pourtant, de son propre aveu, il n’avait de grandes sensations en natation et à vélo. Mais les jambes lui sont revenu au moment d’aborder les 5 derniers km. Et quelles jambes. Alors qu’il était sorti de l’aire de transition avec environ 20’’ de retard sur un trio Belaubre – Poulat – Vassiliev, il était vite revenu devant. Plus personne n’a été en mesure de suivre son train d’enfer.

Un train d’enfer, Frédéric Belaubre et Stéphane Poulat l’avaient mené à vélo. Sortis en tête de la natation en compagnie d’Ivan Vassiliev et Aurélien Raphaël (Sainte-Geneviève), ils prenaient rapidement de l’avance. Leur allure était si rapide que le champion du monde junior sautait. Seul le Russe tenait leur rythme, mais sans prendre un seul relais.

Derrière, la chasse était emmenée par Charly Loisel. Pas question pour Poissy de laisser filer les deux Beauvaisiens. Le vice champion de France LD effectuait une poursuite remarquable, ne laissant à personne le soin de mener. Son travail de forçat payait puisqu’il réduisait l’écart à 20’’ alors qu’il était monté quasiment à la minute.

Avec un peloton de quelque 40 hommes, la course allait se jouer à pied. Tony Moulai volait littéralement. Derrière, les Britanniques Stuart Hayes et Will Clark rattrapaient Poulat et Belaubre, mettant ainsi le Racing en position idéale. Le club champion de France pouvait entrevoir la victoire par équipe, d’autant que David Hauss évoluait autour de la 12e place. Beauvais était également très bien situé, de même que Poissy.

Qui allait donc remporter cette première étape ? Tony Moulai bien sûr en individuel, le Racing par équipes malgré le retour de Frédéric Belaubre qui avait repris les Anglais qui l’avaient pourtant dépassé à l’amorce du deuxième tour. C’est donc le Racing qui s’impose pour un petit point devant Beauvais, Poissy finissant à quatre longueurs. La bataille s’annonce superbe pour les quatre prochaines étapes.

gp_homme_natation.jpg

Top 5

  1. Tony Moulai (Poissy) 54 :20
  2. Frédéric Belaubre (Beauvais) 54 :24
  3. Stuart Hayes (Lagardère Paris Racing) 54 :25
  4. Will Clark (Lagardère Paris Racing) 54 :24
  5. Stéphane Poulat (Beauvais) 54 :37

Classement par équipes

  1. Lagardère Paris Racing 20
  2. Beauvais 21
  3. Poissy 24
  4. Mulhouse 47
  5. Les Sables Vendée 66
  6. Sartrouville 78
  7. Vendôme 84
  8. Saint-Raphaël 85
  9. Parthenay 92
  10. Metz 99
  11. Tri Sud 18 100
  12. Rouen 101
  13. Vesoul 115
  14. Montluçon 115
  15. Autun 126
  16. Sainte-Geneviève 146

racing_gp.jpg

gp_echap_e_homme.jpg